Catholiques et orthodoxes, ensemble contre l’antisémitisme

Intervention du cardinal Kasper

| 1837 clics


ROME, Vendredi 13 novembre 2009 (ZENIT.org) - Catholiques et orthodoxes, nous luttons contre « ces nouveaux phénomènes d'antisémitisme », a affirmé le cardinal Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens et de la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme. 

Le prélat s'est exprimé à son retour de Minsk, en Biélorussie, où il participait à un congrès intitulé : « Le dialogue entre christianisme et judaïsme : les valeurs religieuses comme base du respect réciproque ». 

« Notre dicastère a de bonnes relations avec l'Eglise orthodoxe russe en Biélorussie, et surtout avec le métropolite Filarete, qui est un homme très généreux, très ouvert et cordial », a-t-il affirmé le 12 novembre sur les ondes de Radio Vatican.  

Aujourd'hui en Biélorussie, « les juifs sont seulement une petite minorité, mais leur participation au symposium a été forte », a-t-il affirmé. « J'ai été très surpris de voir la grande ouverture de l'Eglise orthodoxe vis-à-vis des juifs ». « Il n'y a plus, à ce sujet, de différence entre catholiques et orthodoxes, et ensemble, nous luttons contre ces nouveaux phénomènes d'antisémitisme, qui représentent aujourd'hui un grand danger ». 

Dans cette interview, le cardinal a rappelé que le Concile Vatican II avait « clairement souligné que toute forme de xénophobie et toute forme d'antisémitisme sont contre la dignité humaine et que nous avons un rapport unique et particulier avec les juifs ». « Sur ces bases, nous pouvons communiquer et ensemble, coopérer ». Il a souhaité « que l'avenir soit plus positif que le passé ». 

Le cardinal Kasper a enfin évoqué la visite de Benoît XVI prévue à la synagogue de Rome, le 17 janvier prochain. Elle est « très importante », notamment pour arriver « à une éducation profonde de la nouvelle génération », a-t-il expliqué. 

Marine Soreau