Cause de béatification de Louis-Marie Baudouin, prêtre français

Benoît XVI reconnaît ses « vertus héroïques »

| 1397 clics

Anita Bourdin

ROME, jeudi 20 décembre 2012 (Zenit.org) – Un décret de la Congrégation pur les causes des saints reconnaît par un décret, approuvé par Benoît XVI, les vertus héroïques d’un prêtre français : Louis-Marie Baudouin (1765-1835), fondateur des Congrégations des Fils de Marie Immaculée et des Ursulines de Jésus de Chavagnes.

Le diocèse de La Rochelle, en France, publie cette note biographique sur le futur bienheureux : 

Prêtre du diocèse de Luçon, insermenté et émigré en Espagne pendant la Révolution, Louis-Marie Baudouin rentre clandestinement aux Sables d’Olonne en 1797.

Curé de Chavagnes-en-Paillers en 1801, il y fonde un séminaire et, avec la Mère Saint-Benoît, la congrégation des Filles du Verbe Incarné. Le séminaire fut transféré à La Rochelle en 1812, et l’abbé Baudouin en resta le supérieur en devenant le vicaire général de Mgr Paillou, et ce jusqu’à ce que la restauration de l’évêché de Luçon ne l’éloigne définitivement de La Rochelle en 1821.

Pendant ses années rochelaises, l’abbé Baudouin fut encore l’instigateur et le conseiller des missionnaires de Saintonge, à une époque où toute la vie chrétienne était à reconstruire dans les campagnes charentaises.

Celui qui disait au soir de sa vie : « Je n’ai rien de plus que le Bon Larron, et il est en Paradis comme un innocent par la grâce de Jésus. Dieu soit béni ! », est aussi le fondateur des Filles de Marie Immaculée. 
Sa cause de béatification a été introduite en 1871.