« Ce cœur à cœur né d’une blessure », conférence de Jean Vanier à Paris

Organisée par l’Office Chrétien des personnes Handicapées

| 939 clics

ROME, Dimanche 30 janvier 2005 (ZENIT.org) - « Ce cœur à cœur né d’une blessure ». C’est le titre de la conférence-rencontre organisée mercredi 16 février par l’Office Chrétien des personnes Handicapées avec Jean Vanier, fondateur de l’Arche.



Philippe de Lachapelle, directeur de l’OCH a expliqué à Zenit qui est Jean Vanier et l’actualité de son message pour le monde d’aujourd’hui.

Zenit : Philippe de Lachapelle, vous êtes directeur de l'OCH, l'office chrétien des personnes handicapées qui reçoit pour la quarantième fois, Jean Vanier, fondateur de l'Arche et, avec Marie-Hélène Mathieu, de Foi et Lumière, dans le cadre des conférences-rencontres de l'OCH. Pourquoi ?

P. de Lachapelle : Je suis convaincu que Dieu envoie, à chaque génération, des hommes, des femmes, qui exercent la mission de prophète. Des hommes et des femmes qui manifestent le désir de Dieu, pour le présent, pour l’avenir.
Jean Vanier est un prophète de notre temps. Que nous annonce-t-il ? Que nous manifeste-t-il ?
Sa seule vie est signifiante pour notre monde aujourd’hui : fils du Gouverneur Général du Canada, Jean Vanier appartient à une grande famille, dont il a beaucoup reçu. Il s’engage très jeune dans la Royale Navy où il devient très vite un officier brillant, promis à une belle carrière. Mais sa quête est ailleurs que dans cette efficacité militaire où pourtant il excelle. Il continue de chercher.
Il se lance dans des études de philosophie, et réussit avec brio un doctorat, il enseigne à l’université, mais sa quête est ailleurs que dans cette recherche de savoir, d’intelligence de la vie.
Et ce n’est qu’à 36 ans que guidé par un père Dominicain, le Père Thomas-Philippe, il rencontre des hommes et des femmes atteints d’un handicap mental. Et là étonnamment, il engage sa vie. Il crée une communauté, l’Arche, avec Raphaël et Philippe, des hommes handicapés mentaux, c'est-à-dire des hommes qui sont apparemment à l’opposé de ce sur quoi il a fondé sa vie jusqu’alors :
Car Raphaël et Philippe, comme toutes les personnes handicapées mentales, sont loin de l’efficacité militaire.
Raphaël et Philippe, comme toutes les personnes handicapées mentales, se sentent assez peu concernées par Aristote ou Platon, qui étaient devenues les passions de Jean Vanier.

Zenit : Quel est le premier enseignement de l'expérience de l'Arche ?

P. de Lachapelle : Jean Vanier a perçu que Raphaël et Philippe, d’une certaine manière, n’étaient passionnées que par une chose : l’amitié. Etre aimés pour ce qu’ils sont, aimer l’autre pour ce qu’il est, simplement parce que c’est lui. Pas pour sa brillante carrière d’officier, pas pour son savoir sur Aristote ou Platon, mais simplement parce qu’il s’appelle Jean, et qu’il est aimable en lui-même.
Jean Vanier a pressenti que c’est de cela que notre monde a besoin : plus que jamais, à l’heure où l’on ne juge les personnes qu’au regard de leur efficacité, de leur productivité, de leur richesse, de leur savoir, de leur pouvoir, Raphaël, Philippe, les hommes et les femmes handicapés, nous rappellent que nous sommes faits profondément pour la communion, pour l’amitié, et que la seule vraie richesse qui compte, c’est l’autre, et rien d’autre !
Oui, Jean Vanier est un prophète pour notre temps, parce qu’il manifeste le désir de Dieu de nous voir retrouver le sens du seul vrai bonheur, celui que nous révèlent Raphaël et Philippe : la communion, l’amitié, simplement parce que c’est toi, simplement parce que c’est moi.

Oui, eux, des personnes blessées par la vie, nous invitent à un cœur à cœur d’où jaillit la joie, le bonheur.

La conférence-rencontre de l’OCH avec Jean Vanier aura lieu le mercredi 16 février 2005 à 20h30 au Palais de la Mutualité, 24 rue Saint-Victor, 75005 Paris.
Informations : 01 53 69 44 30, accueil@och.asso.fr ou www.och.fr
Pour télécharger et imprimer l'affiche : http://www.och.asso.fr/IMG/pdf/Affiche_Vanier1-2.pdf
Pour télécharger et imprimer des tracts : http://www.och.asso.fr/IMG/pdf/Vanier1.pdf