Cent vingt nouveaux évêques approfondissent leur ministère à Rome

Congrès organisé par la congrégation des évêques

| 581 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 20 septembre 2002 (ZENIT.org) - Cent vingt nouveaux évêques, nommés entre juin 2001 et août 2002, et provenant de trente-trois pays différents se rencontrent à Rome (15-24 septembre) à l'initiative de la congrégation romaine pour les évêques autour des différentes charges que représente leur ministère.



C'est la seconde initiative de ce type organisée par la congrégation, présidée par le cardinal Giovanni Battista Re. Il s'agit d'offrir la possibilité à des nouveaux évêques d'écouter l'expérience de frères de l'épiscopat ayant des dizaines d'années d'expérience et de responsabilité dans l'Eglise. Cette année aussi, le congrès se tient au siège de l'Athénée pontifical «Regina Apostolorum», le centre universitaire des Légionnaires du Christ.

Parmi les nouveaux évêques, on remarque les Brésiliens, les plus nombreux (16), puis les Italiens (11), les Péruviens (10), les évêques des Etats-Unis (9), des Philippines (8), du Canada (7), d'Ukraine (7), de France (6), d'Australie (5) et du Chili (4).

Parmi les conférenciers, le cardinal Joseph Ratzinger, préfet de la congrégation pour la Doctrine de la foi, a traité du thème: "L'évêque maître et gardien de la foi". Il insistait sur la nécessité de "promouvoir l'éducation de la foi", en donnant une importance particulière à "l'enseignement de la catéchèse et de la religion dans les écoles".

Le cardinal autrichien Christoph Schönborn, o. p., archevêque de Vienne a abordé le thème de "L'évêque, homme de prière et de vie spirituelle".

Le cardinal polonais Zenon Grocholewski, préfet de la congrégation pour l'éducation catholique a expliqué le travail de l'évêque dans la promotion des vocations et l'attention due aux séminaires.

Le cardinal italien Francesco Pompedda, préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique a abordé la question des "tribunaux ecclésiastiques et les procès en nullité" des mariages.

Le cardinal colombien Alfonso López Trujillo, président du conseil pontifical pour la Famille, a approfondi le thème de la "Pastorale familiale".

"L'évêque et l'œcuménisme" a été le sujet de l'intervention du cardinal allemand Walter Kasper, président du conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens.

Pour l'archevêque de Westminster, le cardinal Cormac Murphy-O'Connor, il s'agissait d'éclairer les nouveaux évêques sur "le gouvernement du diocèse", et "les questions juridiques, l'organisation de la curie, la visite pastorale".

Mgr Peter Smith, archevêque de Cardiff (Pays de Galles) a analysé des questions décisives sur l'attention que les évêques doivent porter à leurs prêtres, en particulier à ceux qui ont des difficultés psychologiques ou morales.

Dimanche prochain, 22 septembre, le cardinal Giovanni Battista Re présidera la célébration eucharistique conclusive à l'autel de la Chaire de saint Pierre, en la basilique vaticane.

Lundi 23, Jean-Paul II recevra tous les participants de ce congrès lors d'une audience privée en la résidence pontificale de Castelgandolfo.