Chaldéens : Benoît XVI reçoit le nouveau patriarche Mgr Sako

Pour la réconciliation sur la terre d'Abraham

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1039 clics

Benoît XVI a reçu le nouveau patriarche de Babylone des Chaldéens, Mgr Louis Raphaël I Sako, ce matin, février 2013. Le pape lui a conféré la communion ecclésiastique le 1er février dernier, souhaitant "la réconciliation, l’accueil réciproque et la paix" pour toute la "terre d'Abraham".

Elu patriarche de Babylone des Chaldéens dans la nuit de jeudi 31 janvier à vendredi 1er février 2013, Mgr Louis Raphaël I Sako a en effet demandé à Benoît XVI la communion ecclésiastique, selon les dispositions du droit canon des Eglises orientales (Can. 76 § 2).

Dans une lettre datée du 1er février, Benoît XVI exprime sa « vive joie » à la nouvelle de cette élection : « Je rends grâce à Dieu Père et, accueillant bien volontiers la demande que vous m’adressez, je concède la communion ecclésiastique, accompagnée de ma charité fraternelle en Christ ».

Le pape assure de ses prières pour que le patriarche proclame « sans se lasser » l’Evangile, « dans la tradition vivante qui remonte à l’apôtre saint Thomas, dans l’ardeur des martyrs d’hier et aujourd’hui, pour protéger le patrimoine spirituel et liturgique de l’Eglise chaldéenne ».

Il formule le souhait que le ministère de Mgr Sako conforte « les fidèles de la patrie mère et de la diaspora, mais aussi toute la communauté catholique et les chrétiens qui vivent sur la terre d’Abraham », dans l’encouragement à « la réconciliation, à l’accueil réciproque et à la paix pour toute la population irakienne ».

Le patriarche a promis de son côté, dans une lettre adressée au pape, d’être « fidèle au Seigneur dans l’annonce de la Bonne Nouvelle et d’oeuvrer pour l’unité et la concorde, ainsi que de conduire avec zèle et dévouement le troupeau qu’Il m’a confié ».

Il a également exprimé sa « fidélité, vénération, obéissance et dévotion filiale » à Benoît XVI, demandant sa bénédiction apostolique pour cette nouvelle mission.

Le synode des 17 évêques chaldéens d'Irak et de la diaspora, ouvert le 28 janvier dernier, sous la présidence du cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, s’est déroulé dans un climat de « partage serein », a également souligné le patriarche.