Chaque enfant porte le visage de Jésus, affirme le pape

Benoît XVI rend visite à des enfants malades

| 1829 clics

ROME, Jeudi 6 janvier 2011 (ZENIT.org) - En se faisant enfant, Dieu veut « vous dire qu'il est toujours à vos côtés » et « que chaque enfant porte son visage », a affirmé Benoît XVI devant les enfants malades auxquels il a rendu visite, le 5 janvier après-midi, à l'hôpital Gemelli de Rome. 

A la veille de la fête de l'Epiphanie, le pape a rencontré les enfants hospitalisés dans différents services du centre pédiatrique, avec leurs parents et le personnel médical.

Avant de leur offrir des cadeaux, Benoît XVI leur a adressé quelques mots : « je veux vous dire que je vous aime et que je suis proche de vous par la prière et l'affection, et pour vous donner la force d'affronter la maladie ».

« J'ai voulu venir vous voir pour faire un peu comme les Mages, que nous fêtons en cette fête de l'Epiphanie : ils apportèrent à Jésus des dons - de l'or, de l'encens et de la myrrhe - pour lui manifester adoration et affection », a ajouté le pape.

Aujourd'hui, « je vous ai aussi apporté quelques cadeaux, pour que vous sentiez, à travers ce petit signe, la sympathie, la proximité, l'affection du pape ».

Mais Benoît XVI a aussi rappelé, « en ce temps de Noël, que le plus grand cadeau, c'est Dieu qui l'a fait à chacun de nous ».

« Regardons dans la grotte de Bethléem, dans la crèche, qui voyons-nous ? », a-t-il interrogé. « Qui rencontrons-nous ? Il y a Marie, il y a Joseph, mais surtout il y a un enfant, petit, qui demande de l'attention, des soins, de l'amour : cet enfant c'est Jésus, cet enfant est Dieu lui-même qui a voulu venir sur la terre pour nous montrer combien il nous aime, c'est Dieu qui s'est fait comme vous, enfant, pour vous dire qu'il est toujours à vos côtés et pour dire à chacun de nous que chaque enfant porte son visage ».

A la fin de son discours, le pape a souhaité saluer les institutions au service de la vie, et en particulier l'Institut scientifique international Paul VI, « qui a pour but d'encourager la procréation responsable ».

Auparavant, Benoît XVI avait visité brièvement l'Institut scientifique international Paul VI pour la recherche, le diagnostic et la thérapie de la stérilité conjugale. Il s'était aussi rendu dans le service pédiatrique où il a visité le centre de soins pour les enfants atteints de spina-bifida et le service de thérapie intensive pour l'assistance néonatale.