Chemin de Croix au Colisée : Méditations du cardinal Camillo Ruini

Plus de 3 mandats à la tête des évêques italiens

| 2453 clics

ROME, Mercredi 24 mars 2010 (ZENIT.org) - C'est au cardinal italien Camillo Ruini que le pape Benoît XVI a confié la composition des méditations du Chemin de Croix du Vendredi Saint 2010 au Colisée.

Comme chaque année, le pape présidera le Chemin de Croix, qui est retransmis en mondovision par les télévisions du monde entier en direct de Rome, à 21 h 15, et suivi sur place à la lumière des flambeaux par des milliers de pèlerins. Le pape s'adressera à la foule à la fin des méditations.

Le cardinal Camillo Ruini, 79 ans, ancien vicaire du pape pour le diocèse de Rome (1991-2008), avait été par nommé par Jean-Paul II trois fois de suite comme président de la conférence des évêques italiens (1991, 1996, 2001) : en Italie, c'est en effet l'évêque de Rome qui nomme le président de la conférence épiscopale. Il avait été ensuite confirmé par Benoît XVI en 2006 et il assumera la présidence jusqu'à la nomination du cardinal Angelo Bagnasco, en 2007.

Ces dernières années, les méditations ont été confiées par Benoît XVI à deux Italiens et à trois archevêques venus d'Asie : au futur cardinal Angelo Comastri (2006), archiprêtre de la basilique Saint-Pierre, Mgr Gianfranco Ravasi (2007), président du Conseil pontifical de la culture, le cardinal chinois, archevêque de Hongkong, Joseph Zen Ze-Kiun (2008) et à un salésien indien, Mgr Thomas Menamparampil, archevêque de Guwahati, en Assam (2009).

La tradition du Chemin de Croix au Colisée remonte au XVIIIe s., sous le pape Benoît XIV, à l'année sainte 1750. Elle a été remise en vigueur par le pape Paul VI en 1964.

Le Vendredi Saint en effet, le pape ne prêche pas. L'homélie de l'Office de la Passion, en la basilique Saint-Pierre, est confiée au prédicateur de la Maison pontificale, actuellement, le P. Raniero Cantalamessa, capucin.

Quant aux méditations du Chemin de Croix, Jean-Paul II les a composées lui-même pour les Années saintes de la Rédemption (1984) et de l'Incarnation (2000).

Cette année justement, le Vendredi Saint tombe le 2 avril, date anniversaire du décès de Jean-Paul II, il y a cinq ans.

Anita S. Bourdin