Chili : Des chapelles temporaires pour retrouver l’espérance

L’AED apporte son soutien économique

| 1308 clics

ROME, Vendredi 19 mars 2010 (ZENIT.org) - Grâce au soutien économique de l'association internationale Aide à l'Eglise en Détresse (AED), les fidèles des régions du Chili ravagées par le tremblement de terre du 27 février dernier pourront prier dans des chapelles temporaires.

L'AED est en effet en train de prévoir la mise en place d'une quinzaine de structures dans les diocèses les plus touchés, comme Rancagua, Talca, Linares, Chillán, Concepción et Los Angeles, où 70-90% des églises sont aujourd'hui inutilisables.

Le tsunami qui a suivi le tremblement de terre a causé d'autres dégâts, balayant des villages et des petites villes sur la côte. Le nombre de victimes, selon l'Église, oscillerait autour de 500.

D'après des rapports reçus de l'AED, la région aurait subi près de 270 secousses le mois dernier, dont la moitié d'une magnitude 5.0 sur l'échelle de Richter. Plusieurs de ces secousses ont été suivies de tsunamis.

L'AED a donné plus de 211.000 euro pour l'installation de ces chapelles, rapporte Ulrich Kny, coordinateur des projets pour l'Amérique Latine.

Chaque chapelle sera en mesure d'accueillir un maximum de 100 personnes. Ulrich Kny espère que ces structures aideront à raviver la vie de l'Eglise au Chili.

L'initiative, précise-t-il, est coordonnée par l'évêque de Rancagua, Mgr Alejandro Goic Karmelic, président de la conférence épiscopale du Chili.

Dans la plupart des zones touchées par les tremblements de terre, souligne-t-il, les messes sont célébrées en plein air, mais d'ici quelques semaines l'hiver arrivera, avec des températures très basses et de fortes pluies.

Relevant que « les personnes vivent dans la crainte de nouvelles secousses et tsunamis », Ulrich Kny commente que « la foi est pour elles la seule source d'espérance » ; « beaucoup ont tout perdu », la construction de ces chapelles est donc très importante car, grâce à elles, les gens pourront exprimer leur foi et ainsi retrouver cette espérance.