Chine : Dans le Shaanxi, arrestation de l’évêque du diocèse de Zhouzhi

Le lieu et les raisons de la détention de l’évêque restent inconnus

| 1035 clics

ROME, Mercredi 4 octobre 2006 (ZENIT.org) – Shaanxi : l’évêque du diocèse de Zhouzhi, dont la qualité épiscopale n’est pas reconnue par le gouvernement, a été arrêté sans ménagement par la police, rapporte « Eglises d’Asie », l’agence des Missions étrangères de Paris, dans son édition du 1er octobre (eglasie.mepasie.org, n. 448).



Le 11 septembre dernier, en milieu de matinée, une vingtaine de policiers en civil ont investi sans ménagement les locaux adjacents à la cathédrale du Cœur Immaculé de Marie, à Zhouzhi, siège du diocèse du même nom, dans la province du Shaanxi. Ils se sont saisis de Mgr Joseph Wu Qinjing, évêque de Zhouzhi, âgé de 38 ans, dont la qualité épiscopale n’est pas reconnue par le gouvernement. Depuis cette date, et en dépit des démarches entreprises par les catholiques locaux, le lieu et les raisons de la détention de l’évêque restent inconnus.

Le 11 septembre au matin, des passants ont vu deux hommes sauter par-dessus le mur d’enceinte de l’évêché, puis un séminariste, à l’intérieur de l’enceinte, alerté par le bruit, est venu aux nouvelles. L’un des deux hommes lui a ordonné de lui remettre les clefs du portail. Le séminariste refusant d’obtempérer, l’homme lui a déclaré être membre de la Sécurité publique. Une fois le portail ouvert, une vingtaine de policiers ont investi les lieux, pour se rendre jusqu’à la chambre de l’évêque. Lorsque celui-ci a ouvert sa porte, il a été immédiatement saisi par les policiers et emmené dans une voiture stationnée devant l’évêché. Selon le témoignage d’un prêtre de 80 ans, de plusieurs séminaristes et de quatre religieuses qui ont assisté à la scène, l’évêque était tenu fermement par les épaules et il a été giflé au visage par un policier.

Ce n’est pas la première fois que Mgr Joseph Wu est interpellé par la Sécurité publique. Depuis le mois de mai dernier, il a été « invité » à répondre à des questions et à suivre des sessions d’information sur « la réglementation relative aux affaires religieuses », mais il semble que c’est la première fois qu’il est ainsi fait usage de la force. Contacté par un prêtre dès le 12 septembre, le représentant local des Affaires religieuses a déclaré que l’arrestation de l’évêque était une affaire gérée par la Sécurité publique et les Affaires religieuses au niveau provincial. Selon une source catholique locale, citée par l’agence Ucanews (1), « les catholiques sont très en colère de la manière dont leur évêque a été traité », Mgr Wu n’ayant même pas eu le temps d’éteindre son ordinateur, d’emporter son téléphone portable ou de prendre quelques affaires. Ils craignent que les autorités n’hésitent pas à brutaliser Mgr Wu. Selon un prêtre de Zhouzhi, le P. Song Guangyu, plusieurs prêtres du diocèse se sont rendus le 14 septembre à Xi’an, capitale de la province, auprès du Bureau des Affaires religieuses pour protester contre l’arrestation ; ils ont exigé des autorités des explications quant à l’arrestation et des garanties quant à sa sécurité, menaçant d’appeler les catholiques à manifester publiquement dans les rues de la ville si leurs demandes n’étaient pas satisfaites.

Mgr Joseph Wu a été ordonné évêque de Zhouzhi avec l’accord du pape et, selon certaines informations, son ordination remonterait au mois d’octobre 2005 (2). A l’époque, cette ordination était restée secrète car l’Association patriotique locale souhaitait voir un autre candidat accéder au siège de Zhouzhi. Les Affaires religieuses auraient accepté l’ordination à la condition que le nouvel évêque conserve un profil bas. Finalement, c’est le 22 mai dernier, trois jours seulement avant le décès de Mgr Anthony Li Du’an, évêque « officiel » – et reconnu par Rome – du diocèse de Xi’an, que la nouvelle de l’ordination – en communion avec Rome – de Mgr Joseph Wu fut rendue publique. Deux jours après le décès de Mgr Li Du’an, Mgr Wu célébrait une messe en sa cathédrale, sans porter la mitre et la crosse, mais revêtu de la calotte violette des évêques et de son anneau épiscopal.

Né le 11 novembre 1968, Mgr Wu est entré au séminaire diocésain de Zhouzhi en 1989 et est parti étudier au séminaire régional de Sheshan quelques mois plus tard. Ordonné prêtre en 1996 par Mgr Yang Guangyan, il a servi comme curé de paroisse en milieu rural durant deux années, avant d’être appelé à enseigner au séminaire régional du Shaanxi, à Xi’an. Enseignant la liturgie et la spiritualité, il y a également été directeur spirituel. En 2000, il est parti aux Etats-Unis pour études, où, en 2003, il a obtenu une maîtrise en théologie liturgique et une autre en direction spirituelle, en 2005. De retour à Zhouzhi en juillet 2005, il a continué à enseigner au séminaire du Shaanxi jusqu’à que sa qualité épiscopale soit rendue publique.

(1) Ucanews, 14 septembre 2006
(2) Après le décès, le 4 septembre 2004, de Mgr Alfonsus Yang Guangyan, évêque « officiel » et reconnu par Rome de Zhouzhi, c’est Mgr Li Du’an, évêque de Xi’an, qui a assumé la responsabilité d’administrateur de Zhouzhi. Zhouzhi compte 60 000 catholiques, 54 prêtres, 200 églises, ainsi qu’une centaine de séminaristes et plus de deux cents religieuses.