Chine : Des Trappistines, premières contemplatives à Macao

Une grande première dont il est attendu des fruits spirituels

| 2137 clics

ROME, Jeudi 21 janvier 2010 (ZENIT.org) - Avec l'installation d'une communauté de trappistines, Macao accueille sa première congrégation contemplative, annonce « Eglises d'Asie », l'agence des Missions étrangères de Paris (MEP).

Les trappistines d'Indonésie se préparent à fonder une communauté à Macao, l'ancienne colonie portugaise revenue en 1999 sous le drapeau chinois et connue pour ses casinos. Selon Mgr Jose Lai Hung-seng, c'est là une grande première dont il est attendu des fruits spirituels « par l'exemple ». « Leur présence aidera à faire connaître la vie contemplative, ce qui ne peut qu'être bénéfique pour les habitants de Macao, qui ont un style de vie beaucoup trop matérialiste », explique-t-il.

Les trappistines, branche féminine des trappistes - ou Ordre des Cisterciens de la Stricte Observance (OCSO) -, sont des religieuses contemplatives qui suivent une règle rigoureuse faite de silence, de prière et de travail selon un mode de vie cénobitique (2).

Depuis son arrivée à Macao en juin dernier, la petite communauté fondatrice attend l'autorisation du gouvernement de Macao concernant le terrain sur lequel sera construit le monastère. Le lieu qui a été choisi se trouve sur l'île de Coloane, non loin des bâtiments du Centre catholique diocésain. Les quatre religieuses de la future fondation, trois Indonésiennes et une Italienne, viennent de la maison-mère de Gedono, dans le centre de Java. Accueillies dans les bâtiments de la Chapelle de Notre-Dame de Penha, dans l'attente d'intégrer leur nouveau monastère, elles s'initient au cantonais, langue vernaculaire à Macao. D'autres sœurs les rejoindront plus tard.

La mère abbesse de l'abbaye de Gedono, Mère Martha Driscoll, a confié à l'agence Ucanews (3) que ses moniales étaient très heureuses de fonder une communauté dans « le premier diocèse catholique d'Asie » (4) et que le site de Coloane proposait de beaux espaces naturels qui permettront à leurs hôtes d'« être en contact avec la beauté de la Création ».

Dom Anastasius Li, père abbé de La Trappe de Hongkong, a expliqué pour sa part que les trappistines avaient choisi Macao en raison de l'absence totale de communautés monastiques contemplatives sur ce territoire.  « Elles ont aussi le cœur tournée vers la Chine et prieront pour ce pays », a-t-il ajouté (5).

En Chine populaire, sur le continent, les monastères de vie contemplative sont, à ce jour encore, interdits. Toutefois, on peut noter que la première abbaye trappiste à avoir été fondée en Asie l'a été en Chine. En 1883, Notre-Dame de Consolation fut fondée à Yangjiaping, au nord-ouest de Pékin, puis, en 1928, ce fut le tour de Notre-Dame de Liesse, monastère fille de l'abbaye Notre-Dame de Consolation, qui s'installa près de Zhengding, dans la province du Hebei. Dispersées après 1949, ces communautés se replièrent en partie à Hongkong où, en 1950, elles fondent Notre-Dame de Joie, sur l'île de Lantau ; le monastère a été élevé au rang d'abbaye en 1999 (6).

Le diocèse de Macao couvre la totalité du territoire de la Région administrative spéciale de Macao, soit 28 km² pour plus de 450 000 habitants. Selon les statistiques officielles, les catholiques représentent un peu plus de 4 % de la population de Macao.

(1)           Depuis sa rétrocession à la République populaire de Chine par le Portugal en 1999, Macao a le statut de « Région administrative spéciale » (RAS) et bénéficie, comme Hongkong, d'un régime spécial selon le principe « un pays, deux systèmes ». Une « Loi fondamentale » y garantit le maintien du système institutionnel et du mode de vie antérieurs de Macao pour une période de 50 ans.

(2)           Les trappistes et trappistines sont des communautés issues du mouvement de réforme initié au sein de l'ordre cistercien au XVIIe par l'abbaye de La Trappe. L'Ordre Cistercien de la Stricte Observance (OCSO), selon leur dénomination officielle, compte aujourd'hui plus d'une centaine de maisons masculines et 70 maisons féminines.

(3)           Ucanews, 19 janvier 2010.

(4)           Le diocèse catholique de Macao a été établi le 23 janvier 1576 par le pape Grégoire XIII. Sa juridiction s'étendait alors à la Chine, au Japon, au Vietnam et à la Malaisie.

(5)           Les congrégations religieuses présentes à Macao sont essentiellement apostoliques, comme les  Sisters of the Precious Blood (SPB) qui y comptent bon nombre de membres actifs.

(6)           Voir EDA 408. Voir aussi Monaci nella tormenta (sous-titre : la Passio dei monaci trappisti di Yan-Kia-Ping e di Liesse testimoni della fede nella Cina di Mao-Tze-Tung., Moines dans la tourmente, Monks in the blizzard), de Paul B. Quattrocchi, 1991, Abbaye de Cîteaux

© Les dépêches d'Eglises d'Asie peuvent être reproduites, intégralement comme partiellement, à la seule condition de citer la source.