Chine : Expédiés en camp pour leur participation à des activités chrétiennes

| 385 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 3 Décembre 2003 (ZENIT.org) – Dans la province chinoise du Guangxi, trois villageois ont été envoyés en camp de rééducation par le travail pour avoir pris part à des activités religieuses chrétiennes "illégales", indique "Eglises d’Asie", l’agence des missions étrangères de Paris (eglasie.mepasie.org) dans son édition du 1er décembre.



Selon l’Agence France-Presse (1), des informations obtenues le 25 novembre dernier font état de l’arrestation de trois villageois de la province du Guangxi par la police et de leur condamnation à des peines de dix-huit mois de rééducation par le travail parce qu’ils possédaient des bibles. Selon les documents portés à la connaissance de l’AFP, des habitants du district de Xilin reprochent à la police du lieu d’avoir mené une opération d’envergure le 27 avril dernier. A cette date, une quarantaine de policiers ont opéré une descente de nuit dans plusieurs villages chrétiens à la recherche de bibles et de matériel à usage religieux, agissant dans le cadre d’une campagne contre les organisations religieuses "illégales", i.e. non affiliées aux instances officielles reconnues par le régime de Pékin. Le récit de ces événements a été écrit par des habitants de Xilin et ce sont eux qui ont pris l’initiative d’entrer en contact avec l’AFP.

Emmenés le 27 avril, Li Hualiang, Wu Zhengxin et Wu Xinhua, les trois villageois arrêtés, n’ont pas été remis en liberté et ce n’est que le 26 septembre suivant que les habitants des villages de Weishan et Tianbao ont été informés que les trois hommes avaient été condamnés à une peine de dix-huit mois de rééducation par le travail, une peine prononcée sans procès car considérée par le droit chinois comme une peine "administrative". Selon des documents officiels attestant de l’arrestation des trois villageois, ces derniers ont été envoyés à l’Usine de verre de Nanning, capitale de la province du Guangxi. Contacté par l’AFP, un policier de la ville a refusé de confirmer les arrestations ou les opérations menées dans le cadre de la campagne contre les activités religieuses illégales. "Nous ne pouvons pas vous parler de cet incident. C’est secret", a-t-il déclaré.

Les campagnes policières visant les Chinois participant à des activités religieuses exercées hors du cadre "officiel" fixé par les autorités ne sont pas rares. Des actions semblables ont été récemment signalées dans les provinces du Hebei, du Henan, du Shandong, du Zhejiang et du Jiangsu (2). L’AFP rapporte ainsi que, dans cette dernière province, une vingtaine de chrétiens qui refusaient d’être "éduqués" par les autorités ont été envoyés en camp de travail à la mi-novembre.
(1) Agence France-Presse, 25 novembre 2003
(2) Voir EDA 381, 383, 384, 385
© EDA