Chine : Hommage du Maestro Long Yu à Benoît XVI

Concert chinois au Vatican

| 984 clics

ROME, Jeudi 8 mai 2008 (ZENIT.org) - La musique constitue un « puissant instrument pour approfondir la compréhension culturelle entre les peuples », affirme le chef d'orchestre chinois Long Yu.

A l'occasion du concert offert à Benoît XVI par l'orchestre philharmonique de Chine et par le chœur de Shanghai, en la salle Paul VI du Vatican mercredi après-midi, le chef d'orchestre long Yu a adressé cette salutation au pape.

« C'est un moment glorieux, disait-il en anglais. Il a une signification historique que nous chérirons longtemps dans notre mémoire. Les mots ne sont pas suffisants pour exprimer notre gratitude sincère et notre appréciation de tout cœur pour chacun ici présent et pour tous ceux dont la diligence a rendu possible notre voyage et notre concert ici ce soir. Je vous remercie particulièrement, sainteté, de nous honorer de votre présence ce soir ».

Quant au rôle de la musique, il disait son aspect universel : « La musique voyage sans frontières. Le répertoire de ce soir dans la Cité papale, reflète la valeur de chaque homme et de chaque femme, du monde, indépendamment des différences culturelles, dans un esprit de paix et d'amour ».

Quant au rôle de la Chine actuelle, il ajoutait : « Le peuple chinois a pris pour objectif commun la construction d'une culture de paix et d'harmonie. Nous vivons dans une nation d'une riche diversité culturelle et spirituelle. En tant que premier orchestre symphonique de Chine, nous croyons fermement que la musique peut servir comme un puissant instrument pour approfondir la compréhension culturelle entre les peuples et les nations. J'espère que le concert de ce soir aidera à répandre un message de paix et d'amour. Merci ! »

Anita S. Bourdin