Chine : L’Eglise de Chine va-t-elle vers un schisme ?

Une analyse proposée par Eglises d’Asie

| 1383 clics

ROME, Dimanche 24 juillet 2011 (ZENIT.org) – Avec trois ordinations illicites – menées sans l’accord du pape – en l’espace de huit mois, la tension est à nouveau forte entre la Chine et le Saint-Siège. Le 22 juillet, les plus hauts responsables de la partie « officielle » de l’Eglise en Chine ont affirmé que le mouvement se poursuivrait et qu’au moins sept ordinations épiscopales, potentiellement illégitimes, étaient en préparation.

Dans le texte ci-dessous, Gianni Valente, rédacteur en chef du magazine 30 Giorni, s’interroge sur la perspective d’un éventuel schisme au sein de l’Eglise de Chine, la multiplication des ordinations illicites accréditant l’idée qu’une partie des catholiques chinois souhaite se séparer de l’Eglise universelle. Le journaliste italien rappelle qu’en 1958, après les premières ordinations illicites menées par Pékin, le pape n’a employé qu’à une seule occasion le terme de ‘schisme’, des missionnaires étrangers lui ayant fait part des terribles pressions endurées par les catholiques de Chine et de leur désir profond de demeurer en communion avec le successeur de Pierre. Plus d’un demi-siècle après, l’histoire semble se répéter. L’article de Gianni Valente a paru le 15 juillet 2011 sur Vatican Insider, le site Internet de La Stampa qui suit l’actualité de l’Eglise. La traduction est de la rédaction d’Eglises d’Asie, l’agence des Missions étrangères de Paris. 

Pour lire cette analyse proposée par Eglises d’Asie : http://eglasie.mepasie.org/