Chine : la révocation de Mgr Ma, nulle et non avenue

Appel à la solidarité dans la prière

| 981 clics

Mgr Savio Hon Tai-Fai

ROME, jeudi 13 décembre 2012 (Zenit.org) – La révocation de Mgr Ma Daquin par la soi-disant « Conférence épiscopale » de Chine, n’a aucun effet, déclare Mgr Savio Hon Tai-Fai, sdb, secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

A propos de la décision prise par la prétendue « Conférence des évêques catholiques de Chine » et par l’Association catholique patriotique chinoise, de retirer « l’approbation » à Mgr Thaddée Ma Daqin, Mgr Savio Hon Tai-Fai publie une déclaration en quatre points dans les colonnes de l’agence Fides qui dépend de ce dicastère.

Tout d’abord, Mgr Hon Tai-Fai fait observer qu’au sein de l’Eglise catholique, les « Conférences épiscopales » n’ont pas le pouvoir de nommer ou d’approuver un évêque, d’en révoquer le mandat ou de lui imposer des sanctions », a fortiori quand il s’agit de la « prétendue Conférence des évêques catholiques de Chine » qui « n’a pas même été reconnue par le Saint-Siège ».

Il rappelle par conséquent que « Mgr Ma Daqin demeure à son poste d’évêque auxiliaire de Shanghai » et la « mesure en question est donc, sous le profil ecclésial, privée de toute valeur juridique ». Mais il déplore qu’elle « crée une division inutile dans le pays ».


Deuxièmement, Mgr Hon Tai-Fai rend hommage à la conduite de l’évêque en disant : « L’Evêque s’est comporté de manière louable en ce qui concerne la fidélité à l’Eglise et a professé un amour sincère pour sa patrie » Il rappelle que « le cardinal Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, a déjà exprimé son soutien à Mgr Ma lors de sa récente intervention parue dans le n° 167 de la revue Tripod de Hong Kong », dont Zenit s’est fait l’écho le 26 octobre dernier.


Troisièmement, il mentionne les manifestations de solidarité arrivées au dicastère du monde entier : « De nombreux fidèles catholiques du monde entier se sont adressés à ce dicastère pour manifester leur regret suite à cette injustice commise par la prétendue Conférence épiscopale des évêques catholiques de Chine et par l’Association patriotique. Cette injustice est d’autant plus douloureuse qu’elle porte atteinte à la communion et à la discipline de l’Eglise catholique au cours de l’Année de la Foi ».


C’est pourquoi, quatrième point, Mgr Hon Tai-Fai invite à s’unir aux initiatives de prière : « Les catholiques sont invités à s’unir aux initiatives ecclésiales de prière promues dans différents diocèses afin de manifester leur participation aux vicissitudes de Mgr Ma et de ceux qui, en Chine, vivent des situations similaires ». Il suggère même d’ajouter cette intention de prière « dans le cadre de la célébration eucharistique ».