Chine: libération de l’évêque « clandestin » Mgr Jia Zhiguo

Après 17 jours de détention

| 768 clics

ROME, lundi 25 juin 2007 (ZENIT.org) – Mgr Julius Jia Zhiguo, Evêque de Zhengding (Hebei, Chine), a été libéré le 22 juin, après avoir été enlevé par la police le 5 juin dernier.



Des sources de l’agence « AsiaNews » de l’Institut pontifical des missions étrangères (PIME), ont confirmé que l’évêque avait bien regagné samedi son domicile, à l’évêché de Zhengding, après 17 jours d’emprisonnement.

Selon la même source, il est précisé que Mgr Jia Zhigo, âgé de 73 ans, n’a subi cette fois-ci ni interrogatoire ni pression. Il a simplement été tenu en isolement et sous surveillance, dans une caserne de la province du Hebei, province chinoise où vit la majorité des catholiques fidèles à Rome, et la plus surveillée par le régime chinois.

C'était la neuvième fois que l'évêque était arrêté. Par le passé, Mgr Jia a passé près de 20 ans en prison. Les fois précédentes, il avait subi des interrogatoires et des pressions pour adhérer à l’Association patriotique, organisme chargé d’administrer l’Eglise catholique dite ‘officielle’.

Bien que les motifs de cette nouvelle arrestation soient encore peu clairs, un expert a évoqué, sur « AsiaNews », la possibilité d’un geste « provocateur » dans la perspective de la publication imminente de la lettre du pape à l’Eglise chinoise.

« Selon plusieurs fidèles, la police et le gouvernement du Hebei craignent des incidents ou des tensions au moment de la parution de cette lettre. Egalement à l’occasion du décès de Jean-Paul II, les autorités qui craignaient des ‘manifestations’ ou des gestes de ‘révolte’, s’étaient mises à contrôler les évêques et les églises », affirme l’agence du PIME.

Depuis sa remise en liberté, Mgr Jia Zhiguo est étroitement surveillé par la police, et ses mouvements se limitent à ses seules activités pastorales. L’évêque ne peut rendre visite aux fidèles de son diocèse, ni même donner les derniers sacrements aux malades en fin de vie.

Le diocèse de Zhengding est le diocèse le plus actif de la province du Hebei, où vivent environ un million et demi de fidèles catholiques.

Mgr Jia Zhiguo ne peut recevoir aucune visite, et ses quelques sorties sont surveillées par plusieurs agents de la police locale. L’évêque chinois accueille chez lui une centaine d’orphelins handicapés.

Au total, la Chine compte 12 millions de fidèles catholiques, répartis entre l’Eglise ‘officielle’ et l’Eglise ‘non officielle’ ou ‘clandestine’ (fidèle à Rome), qui ont développé au fil du temps des liens informels.