Chine : Nouvelle ordination épiscopale annoncée

Un évêque coadjuteur à Yibin

| 1349 clics

ROME, lundi 28 novembre 2011 (ZENIT.org) – Une ordination épiscopale est prévue  mercredi prochain, 30 novembre, dans la province chinoise du Sichuan : ce serait la première ordination depuis les excommunications de cet été, rapporte « Eglises d’Asie », l’agence des Missions étrangères de Paris.

Le 30 novembre prochain, jour de la saint André, apôtre et martyr (1), le diocèse de Yibin, dans la province du Sichuan, recevra un nouvel évêque en la personne du P. Peter Luo Xuegang, 47 ans. Son ordination au titre d’évêque coadjuteur lui sera conférée en la cathédrale du Saint-Sacrement de Yibin par les mains de l’évêque en titre du diocèse, Mgr John Chen Shizhong, âgé de 95 ans.

Pour cette ordination épiscopale au sein de la partie « officielle » de l’Eglise, le Saint-Siège a donné son accord à la candidature du P. Luo Xuegang, et Mgr Chen Shizhong, consacré évêque en 1985, est lui-même en communion avec Rome. Toutefois, à quelques jours de la cérémonie d’ordination, l’incertitude demeure quant à l’identité des deux autres évêques qui se tiendront aux côtés de Mgr Chen pour ordonner le P. Luo. Des informations concordantes en provenance de Chine font état de la probable participation à la cérémonie de Mgr Paul Lei Shiyin, dont le diocèse de Leshan jouxte celui de Yibin. Depuis son ordination au titre d’évêque « officiel » de Leshan, conférée en l’absence de mandat pontifical le 29 juin dernier, ce dernier est sous le coup d’une excommunication latae sententiae (2).

L’ordination épiscopale du 30 novembre prochain, si elle a lieu, serait la première à être menée en Chine depuis les deux ordinations illégitimes du 29 juin dernier à Leshan et du 14 juillet à Shantou, dans la province du Guangdong (3). Ces deux ordinations avaient été suivies par une communication du Saint-Siège indiquant qu’en acceptant l’épiscopat sans mandat pontifical, les deux nouveaux évêques s’étaient placés en dehors de la communion ecclésiale et étaient donc frappés d’une peine d’excommunication, peine non levée à ce jour (4).

La participation de Mgr Paul Lei Shiyin à la cérémonie du 30 novembre semble quasi certaine. En effet, responsable de l’Association patriotique des catholiques chinois pour la province du Sichuan et président du Comité sichuanais pour les Affaires de l’Eglise (catholique), Mgr Lei Shiyin est très proche des autorités provinciales et l’on peut s’attendre à ce que celles-ci veillent à la nature « patriotique » de l’ordination prévue en imposant la présence de l’évêque de Leshan. Plusieurs évêques des diocèses environnants hésitent donc à participer à cette ordination.

Les deux personnalités dont il est question, le P. Luo Xuegang et Mgr Lei Shiyin, se connaissent bien. Neveu de Mgr Matthew Luo Duxi, qui fut évêque de Leshan jusqu’à sa mort en 2009, le P. Luo a été ordonné prêtre il y a vingt ans, le 30 novembre 1991, en même temps que le P. Lei Shiyin. Tous deux ont commencé leur ministère pastoral dans le diocèse de Leshan, avant qu’en mai 2009, le P. Luo soit transféré dans le diocèse de Yibin (dans le but non avoué par le gouvernement de laisser la place à Lei Shiying pour le siège de Leshan). Et c’est le 9 janvier 2010 que le P. Luo a été choisi par le presbyterium de Yibin, par 14 voix sur 17, pour devenir évêque coadjuteur de Mgr Chen Shizhong. Président de l’Association patriotique de Yibin, le P. Luo a également le titre de vice-président du Comité provincial des Affaires de l’Eglise.

(1)           La solennité de la fête de saint André revêt une signification particulière pour l’Eglise catholique en Chine, et notamment au Sichuan. C’est en effet le nom de baptême que portait le P. André Li (1692-1775), prêtre chinois formé au sacerdoce par les prêtres des Missions Etrangères de Paris (MEP). Au milieu du XVIIIème siècle, les missionnaires étrangers ayant dû quitter le pays, le P. André Li s’est retrouvé seul dans la province du Sichuan durant plusieurs années et c’est notamment grâce à son zèle apostolique que les familles catholiques et les petites communautés dispersées ont pu conserver leur fidélité à la foi chrétienne dans un contexte de persécutions récurrentes. La catéchèse du P. Li s’inscrivait dans une pastorale sacramentaire rigoureuse, soucieuse de donner tout leur sens et le respect voulu aux sacrements reçus. Les missionnaires qui revinrent par la suite dans cette partie de la Chine s’appuyèrent sur son témoignage pour poursuivre sa tâche (Cf. « La catéchèse du prêtre chinois André Li (1692-1775) dans la province du Sichuan », par le P. Jean Charbonnier, MEP, in EDA du 16 septembre 2001 : http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/chine/la-catechese-du-pretre-chinois-andre-li-1692-1775). Par ailleurs, le dernier évêque MEP de Yibin, alors appelé Suifu, fut Mgr René Boisguérin (1901-1998), expulsé en 1952 mais qui ne démissionna qu’en 1984. Il mourut en 1998 toujours très attaché à son diocèse de Chine. http://archives.mepasie.org/notices/notices-necrologiques/boisguerin-rene-1901-1998-1

(2)       Voir dépêche EDA du 4 juillet 2011 : http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/chine/le-saint-siege-excommunie-le-p.-lei-shiyin-ordonne-illicitement-eveque-du-diocese-de-leshan

(3)      Voir dépêche EDA du 15 juillet 2011 : http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/chine/huit-eveques-participent-a-une-nouvelle-ordination-episcopale-illicite-dans-la-cathedrale-saintjoseph-a-shantou

(4)       Voir dépêche EDA du 25 juillet 2011 : http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/chine/pekin-qualifie-de-ab-deraisonnable-et-grossiere-bb-la-sanction-canonique-appliquee-aux-deux-eveques-recemment-ordonnes-de-maniere-illicite

© Eglises d'Asie