Chine : Participation du panchen lama au forum international

Première manifestation religieuse internationale depuis 50 ans

| 1282 clics

ROME, Vendredi 14 avril 2006 (ZENIT.org) – En Chine populaire, à Hangzhou, le forum international consacré au bouddhisme a été l’occasion d’une apparition publique du panchen lama choisi par la Chine, souligne « Eglises d’Asie », l’agence des Missions étrangères de Paris, dans sa nouvelle édition (EDA 439, cf. eglasie.mepasie.org). Un forum dont nous parlions déjà hier, jour de son ouverture (Zenit 13 avril).



La participation ou non du panchen lama, second personnage du bouddhisme tibétain, au forum international organisé par la Chine du 13 au 17 avril à Hangzhou (province du Zhejiang) était incertaine. Les autorités chinoises, qui parrainent l’événement (1), n’avaient guère donné d’indication sur ce point. Mais la réponse est venue le premier jour : le jeune panchen lama désigné par Pékin a effectué sa première apparition internationale.

« Défendre la nation et travailler pour le peuple est un engagement solennel du bouddhisme envers la nation et la société », a déclaré le garçon de 16 ans, selon une dépêche de l’AFP (2).

Celui qui a été choisi par les autorités communistes en 1995 pour être le 11e panchen lama, en opposition au candidat désigné la même année par le dalaï lama, en exil en Inde, a ajouté, devant plusieurs centaines de moines venus du monde entier : « Dans cette nouvelle ère, nous avons besoin d’endosser la responsabilité historique de défendre la nation et de travailler pour le peuple. »

Rarement vu en public, Gyaincain Norbu était apparu à la télévision en novembre dernier à l’occasion du 10e anniversaire de son intronisation.

Ce 13 avril, il a affirmé que « la société chinoise [fournissait] un environnement favorable pour la foi bouddhiste ». Le sort de Gedhun Chokeyi Nyima, l’enfant choisi par le dalaï lama quand il avait six ans, est incertain. Les autorités chinoises affirment qu’il est libre et se porte bien. Certaines organisations de défense des droits de l’homme le qualifient de « plus jeune prisonnier politique du monde ».

(1) Voir EDA 438 (2) Agence France-Presse, 13 avril 2006