Chine : pour la formation des laïcs

Commission pour l'Eglise catholique en Chine (2)

| 954 clics

Anne Kurian

ROME, vendredi 27 avril 2012 (ZENIT.org) – En Chine, il faut « rendre l’Eglise locale vivante » par la formation des laïcs : tel est l’encouragement de la Commission pour l’Eglise catholique en Chine.

La Commission était en effet réunie sur le thème de la formation des laïcs, à Rome (23-25 avril). A l’issue de cette rencontre, elle publie un communiqué qui revient notamment sur le rôle des laïcs.

Pour la Commission, les fidèles laïcs de Chine sont appelés à « participer avec zèle apostolique à l’évangélisation du peuple chinois ». Déjà, se réjouit-elle, de nombreux adultes demandent le baptême chaque année grâce à « l’annonce de l’Evangile » par des communautés catholiques « parfois humbles et sans ressources matérielles ».

Alors que la Chine vit « une évolution sociale rapide » et un « développement économique significatif », la formation des laïcs catholiques fait partie de la mission de « rendre l’Eglise locale vivante ». La Commission donne quelques directives pour cette mission.

Elle invite d’abord les fidèles à « entrer toujours plus profondément dans la vie de l’Eglise » nourris notamment par « sa doctrine », et par « l’écoute de la parole de Dieu dans la foi ». Dans cette perspective, elle préconise une « connaissance approfondie du Catéchisme de l’Eglise catholique », la formation des adultes après leur baptême, l’approfondissement du Concile Vatican II et de la doctrine sociale de l’Eglise.

Les fidèles laïcs sont aussi appelés, poursuit le texte, à « participer à la vie civile et au monde du travail » par leur contribution spécifique : « aimer la vie et la respecter de sa conception jusqu’à sa fin naturelle; aimer la famille, en promouvant les valeurs de la culture chinoise traditionnelle; aimer la patrie comme citoyens honnêtes et zélés pour le bien commun ».

Enfin, les laïcs chinois doivent être des « membres actifs de la communauté paroissiale », s’ouvrant à l’apostolat avec le « soutien d’associations et de mouvements ecclésiaux » qui « favorisent leur formation permanente ».

Pour conclure, la Commission rappelle que le 24 mai 2012, en la mémoire liturgique de la « bienheureuse Vierge Marie aide des chrétiens » et « Journée de prière pour l’Eglise en Chine », sera une occasion d’invoquer « force et consolation, miséricorde et courage, pour la communauté catholique en Chine ».