Chrétiens et Hindous affirment leurs valeurs communes

Un séminaire à l'institut oecuménique de Bossey, en Suisse

| 1227 clics

ROME, vendredi 28 octobre 2011 (ZENIT.org) – Chrétiens et Hindous affirment leurs valeurs communes en affirmant que « le dialogue interreligieux ne saurait se réduire à une seule discussion entre experts et chercheurs, tant religieux que laïcs, mais doit se traduire surtout par une action constante et concrète qui ravive la compréhension réciproque et la collaboration dans le respect de l’identité des diverses communautés ».


C’est ce qui ressort des travaux d’un séminaire organisé ces jours passés par le Conseil œcuménique des Eglises (COE), à l’Institut œcuménique de Bossey, en Suisse, où les représentants chrétiens provenant de divers pays d’Asie se sont rencontrés pour approfondir leurs relations avec les communautés hindoues.


D’après un compte-rendu de ces travaux publié par le quotidien du Saint-Siège, L’Osservatore Romano, les rapports entre chrétiens et hindous ont été analysés en particulier à la lumière du fondamentalisme qui ces dernières années, a pris une tournure inquiétante, rendant nécessaire l’instauration de relations harmonieuses et constructives entre les communautés religieuses.
La situation de l’Inde a été au cœur des échanges, en raison de l’existence de groupes fondamentalistes liés à l’idéologie hindutva, dont les ambitions nationalistes se révèlent aujourd’hui capables, malgré leur petit nombre, d’influencer négativement la longue tradition de pluralisme qui caractérise le pays.


L’activité de ces groupes, qui agissent aussi en dehors de l’Inde, poursuit L’Osservatore Romano, soulève une série de questions relatives à la liberté religieuse, aux droits des individus et des communautés et à la possibilité de pratiquer et répandre la Foi.


Reconnaissant les riches traditions de spiritualité et de tolérance enracinées dans l’hindouisme, les représentants chrétiens présents au séminaire, ont souligné la nécessité d’un dialogue plus « concret et constant », un dialogue d’action qui permette aux deux communautés hindoues et chrétiennes de se rencontrer et de grandir ensemble, d’unir leurs efforts et lutter pour l’affirmation des valeurs auxquelles elles sont attachées.


Le terrain privilégié pour cela, ont-ils reconnu, est celui de la justice sociale, sachant que la question du système des castes en Inde constitue depuis toujours un motif de confrontation entre les communautés chrétienne et hindoue.