Chrétiens et musulmans face au matérialisme et à la sécularisation

19e réunion du Comité de liaison islamo-catholique

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 722 clics

Le Comité de liaison islamo-catholique a tenu sa 19e réunion à Rome, les 18 et 19 juin 2013, correspondant aux 9 et 10 du mois de Shaban 1434, sur le thème « Les croyants face au matérialisme et à la sécularisation de la société ».

La rencontre était présidée, du côté catholique par le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, et du côté musulman par le Dr Hamid bin Ahmad Al-Rifaie, président du Forum islamique international pour le dialogue.

Face au matérialisme et à la sécularisation

Au terme de la réunion, les participants publient un communiqué joint, où ils réaffirment la « responsabilité » des deux religions aujourd’hui.

Dans un monde où « beaucoup de gens souffrent de la perte des racines spirituelles et religieuses », phénomène qui « fragilise les dimensions intérieures et morales des individus et des sociétés », le christianisme et l’islam sont appelés à « concilier » les domaines matériel et spirituel.

Dans une société confrontée « à de nombreux types de crises », les participants soulignent leur « responsabilité commune, en tant que croyants en Dieu, de faire tout ce qui est possible pour protéger les personnes vulnérables en ce moment ».

Condamnations des exactions en Syrie

Condamnant « fermement » les évènements syriens – « l'assassinat de nombreuses personnes innocentes, l'agression contre le caractère sacré de la vie humaine et la dignité des personnes » – ils exhortent les organisations régionales et internationales « à faire tout ce qui est possible pour arrêter l'effusion de sang ».

Les participants ont également été reçus en audience par le pape François, « qui les a encouragés à poursuivre leurs efforts sur la voie d'un dialogue respectueux et fructueux entre les croyants, pour la paix et la prospérité de notre monde », écrivent-ils.

La prochaine réunion du Comité aura lieu à Tatwan, au Maroc.