« Chrétiens et musulmans : promouvoir la dimension spirituelle de l’homme »

Message du Saint-Siège aux Musulmans pour la fin du Ramadan

| 931 clics

ROME, Vendredi 19 août 2011 (ZENIT.org)–« Chrétiens et Musulmans : promouvoir la dimension spirituelle de l’homme » : c’est le thème du Message annuel adressé par le Saint-Siège aux Musulmans du monde entier à l’occasion de la fête de la fin du Ramadan, (‘Id al-Fitr 1432 H. / 2011 A.D.).

Le message est signé par le président du conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, le cardinal Jean-Louis Tauran, et par le secrétaire, Mgr Pier Luigi Celata.

Le message, original en français, a été publié sur le site du Vatican également en anglais, italien et arabe.

Cette année, ce message pour la fin du Ramadan a été adressé aux musulmans du monde dans 26 autres langues : albanais, bahasa (Indonésie), bangla, bulgare, cebuan (Binisaya), chinois traditionnel et chinois simplifié, croate, persani, grec, hausa, kazako, kiswahili, kyrghyze, néerlandais, polonais, portuguais, russe, espagnol, tadjik, tagalog, allemand, thailandais, turc, urdu et wolof.

Chrétiens et Musulmans : promouvoir la dimension spirituelle de l’homme

Chers Amis musulmans,

1. La conclusion du mois du Ramadan fournit au Conseil Pontifical pour le Dialogue interreligieux l’agréable occasion de vous adresser ses voeux les plus cordiaux afin que les efforts généreusement consentis durant ce mois portent tous les fruits spirituels escomptés.

2. Cette année, nous avons pensé opportun de privilégier le thème de la dimension spirituelle de la personne humaine. Il s’agit là d’une réalité que nos deux religions considèrent de première importance, face aux défis posés par le matérialisme et la sécularisation. Le rapport de tout homme avec la transcendance n’est pas un moment de l’histoire, il appartient à la nature humaine. Nous ne croyons pas au hasard, nous sommes convaincus – nous en faisons l’expérience – que Dieu fait notre route !

3. Chrétiens et musulmans, au-delà de leurs différences, reconnaissent la dignité de la personne humaine dotée de droits et de devoirs. Ils pensent que l’intelligence et la liberté sont autant de dons qui doivent inciter les croyants à reconnaître ces valeurs qui sont partagées parce qu’elles sont fondées sur la même nature humaine.

4. Voilà pourquoi la transmission de ces valeurs humaines et morales aux jeunes générations constitue une préoccupation commune. Il nous appartient de leur faire découvrir qu’il y a le bien et le mal, que la conscience est un sanctuaire à respecter, que cultiver la dimension spirituelle rend plus responsable, plus solidaire, plus disponible pour le bien commun.

5. Chrétiens et musulmans sont trop souvent témoins de la violation du sacré, de la méfiance dont sont l’objet ceux qui se disent croyants. Nous ne pouvons que dénoncer toutes les formes de fanatisme et d’intimidation, les préjugés et les polémiques comme les discriminations dont sont parfois l’objet les croyants dans la vie sociale et politique comme dans les mass media.

6. Nous vous sommes spirituellement proches, chers Amis, demandant à Dieu de vous donner des énergies spirituelles renouvelées et nous vous présentons nos meilleurs voeux de paix et de bonheur.

Jean-Louis Cardinal Tauran

Président

Archevêque Pier Luigi Celata

Secrétaire