Cinq pages web blasphématoires fermées après une dénonce de l'Osservatore Romano

L'enquête a été menée par la Guardia di Finanza italienne

| 1282 clics

CITE DU VATICAN, mercredi 10 juillet 2002 (ZENIT.org) – C'est l'Osservatore Romano lui-même qui annonce, dans son édition du 10 juillet, la nouvelle de la fermeture de cinq pages web blasphématoires. Le journal de la cité du Vatican avait dénoncé ces pages le 25 octobre 2000.



En réalité le quotidien n'avait dénoncé qu'un seul site Internet, qui contenait des blasphèmes contre la Vierge Marie. En faisant son enquête, la Guardia di Finanza italienne a trouvé quatre autres sites présentant des caractéristiques similaires, qui ont maintenant été fermés (malgré le fait que leur siège était à l'étranger).

"Ce résultat brillant, obtenu par les Unités Spéciales de la Guardia di Finanza de Rome, explique l'Osservatore Romano, montre que des enquêtes sérieuses et rigoureuses peuvent éviter que le bien précieux de la liberté d'expression soit utilisé pour offenser la sensibilité et la dignité de l'autre".

Le quotidien du Vatican précise que les enquêtes ont demandé beaucoup de temps à cause de "la complexité des opérations nécessaires pour remonter aux entreprises qui mettent à disposition l'espace physique du site, basées comme c'est souvent le cas dans ce genre de situations, à l'étranger".

L'Osservatore Romano précise que l'enquête a également permis de découvrir le cas d'un "commerçant romain qui vendait des chemises portant des inscriptions blasphématoires, par Internet. L'homme a été dénoncé".