« Cirques et Luna Park », congrès du Conseil pour la pastorale des migrants

« Signes d’espérance dans un monde globalisé »

| 1294 clics

ROME, Mardi 14 décembre 2010 (ZENIT.org) - « Cirques et Luna Park » sont au centre d'un congrès organisé du 13 au 16 décembre à Rome par le Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement. Le thème est en effet : « Cirques et Luna Park  « cathédrales » de foi et de tradition, signes d'espérance dans un monde globalisé », indique Radio Vatican.

Le Conseil pontifical entend ainsi apporter des réponses aux « besoins, demandes et attentes » des acteurs de ces activités de divertissement du point de vue de la formation spirituelle et du point de vue du dialogue et de la proximité avec les personnes et les familles.

Les interventions et les témoignages du congrès visent à manifester des difficultés qui viennent d'une situation sociale sans l'ancrage culturel, social ou spirituel des communautés sédentaires, notamment la scolarisation des enfants, la formation religieuse des jeunes et des adultes.

Les travaux ont été ouverts, hier, 13 décembre, par le président du dicastère romain, Mgr Antonio Maria Vegliò, sur « L'Eglise au service des gens du cirque et des fêtes ».

Les autres interventions ont pour thème : « L'art et l'expression de la foi au service de la croissance spirituelle des gens du cirque et des fêtes », par le président du Conseil pontifical de la culture, le cardinal Gianfranco Ravasi ; « Cirques et Luna Park  « cathédrales » de foi et de tradition », par Soeur Charlotte Hobelmann, ancienne coordinatrice nationale de la Pastorale des gens du cirque et des fêtes de l'USCCB ; « Cirques et Luna Park  « cathédrales » de foi et de tradition » ; « Cirques et Luna Park , signes d'espérance dans un monde globalisé », par M. Alessandro Serena, professeur d'histoire du Spectacle du cirque et de la rue à l'université de Milan.

Les directeurs nationaux doivent aussi exposer la situation actuelle de la pastorale dans les différents pays, et des entrepreneurs, des travailleurs, et des artistes, et apporter leur contribution à la recherche de nouveaux modes pour dialoguer et transmettre la foi dans le milieu du spectacle itinérant.