Click de Benoît XVI sur un « iPad 2 » ...

Et l'arbre de Noël géant s'illuminera

| 1949 clics

ROME, mercredi 16 novembre 2011 (ZENIT.org) – Un click de Benoît XVI sur une « tablette » fera s’illuminer le sapin électronique géant d’une ville italienne autrefois rendue fameuse par saint François et le loup, et aujourd’hui par son arbre de Noël : Gubbio.

La municipalité et le diocèse de Gubbio ont annoncé, le 12 novembre, que l’arbre serait illuminé par le pape depuis le Vatican grâce à un liaison établie par le Centre de Télévision du Vatican (CTV), au soir du 7 décembre, la veille de la fête de l’Immaculée.

C’est grâce à un click du pape sur un „iPad 2“ que l’arbre sera illuminé, pour un mois, jusqu’à l’Epiphanie, maintenue au 6 janvier en Italie.

Benoît XVI adressera un message aux habitants de la ville pour remercier notamment les bénévoles du Comité organisateur de l’événement, qui ont permis l’illumination de l’arbre depuis 1981.

Cet arbre électronique adossé au Mont Igino, qui surplombe Gubbio, mesure environ 600 mètres de haut (2000 pieds) et il utilise plus de 7600 mètres (25000 pieds) de câble électrique. Il a été reconnu en 1991 par le Guinness des Records comme « le plus grand arbre de Noël du monde ».

La cérémonie sera transmise par la première chaîne de la télévision nationale italienne (Rai 1) dans le cadre de son programme quotidien de l’après-midi, „La Vita in Diretta“, à partir de 18 h 15, en collaboration avec le Centre de Télévision du Vatican, pour une illumination prévue à 18 h 30.

Un écran géant permettra aux habitants de Gubbio de suivre l’événement en direct, « Piazza 40 Martiri ».

A plusieurs reprises, Benoît XVI a souligné l’importance des deux grands symboles de Noël : l’arbre et la crèche, notamment le 17 décembre 2010, lors de l’illumination de l’arbre de la place Saint-Pierre.

Le pape a expliqué combien ce symbole « enrichit la valeur symbolique de la crèche qui est un message de fraternité et d'amitié ; une invitation à l'unité et à la paix ; une invitation à faire de la place pour Dieu, dans notre vie et dans la société ». Le pape a ajouté: « Dieu nous offre son amour tout-puissant dans la fragile figure d'un enfant parce qu'il veut que nous répondions librement à son amour par notre amour ».

Les lumières, a précisé le pape à cette occasion, sont le signe de « la lumière que le Christ a apportée à l'humanité par sa naissance », pour dissiper « les ténèbres de l'erreur, de la tristesse et du péché ».

« La crèche et l'arbre apportent donc, a conclu Benoît XVI, un message d'espérance et d'amour, et l'aident à créer un climat propice pour vivre le mystère de la Nativité du Rédempteur avec la juste dimension spirituelle et religieuse ».

Anita S. Bourdin