Collaboration entre laïcs et religieux: Cinq domaines privilégiés

Conclusions de l'Union des Supérieurs Généraux

| 264 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 3 décembre 2002 (ZENIT.org) - Les religieux et les Mouvements ecclésiaux laïcs sont d'accord pour collaborer dans cinq domaines : la lutte contre la pauvreté et la guerre, dans les domaines de la spiritualité, du dialogue interreligieux et de l'Annonce de l'Evangile, annonce l'agence religieuse Vidimus Dominum (VD).



C'est ce qui se dégage de la conclusion de la 61e Assemblée de l'Union des Supérieurs Généraux, l'USG, qui s'est achevée samedi 30 novembre à Rome.

Les délégués de 14 mouvements et associations ont en effet participé à cette Assemblée, dont l'Action Catholique, les Communautés des Béatitudes, du Chemin Neuf, du Verbe de Vie, Communion et Libération, Sant'Egidio, L'Arche, Schœnstatt, les Focolari, le Mouvement Salésien, les Tertiaires Franciscains, etc.

"La relation des mouvements et des religieux, concluait l'assemblée, est dans une phase nouvelle: on ne discute pas les identités respectives, mais on collabore dans un esprit adulte".

En Sierra Leone, par exemple, les religieux sont engagés dans le dialogue et dans la recherche d'une solution à la guerre civile. Ils ont demandé à la Communauté de Sant'Egidio (www.santegidio.it) de les aider, vu l'expérience particulière que cette communauté romaine a mûrie en matière de résolution des conflits.