COMECE : Le modèle social européen doit devenir le pilier de l’Union européenne

Indispensable renforcement de l’identité sociale

| 1692 clics

ROME, Jeudi 24 mai 2007 (ZENIT.org) – Le modèle social européen doit devenir le pilier de l’Union européenne, déclare la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne (COMECE) dans un communiqué de presse du 23 mai.



« Si l’on veut que les hommes et les femmes reconnaissent dans l’Europe un projet politique positif et porteur, il faut qu’ils puissent s’y sentir plus en sécurité et confiants dans l’avenir que si elle n’existait pas. Le renforcement de la dimension sociale de l’Europe est donc aussi indispensable que l’adaptation de ses institutions à une Union dont le nombre de membres s’est accru », affirment les évêques.

C’est à cette conclusion que sont parvenus les participants de la Commission des affaires sociales de la Commission des épiscopats de l’Union européenne (COMECE) à l’occasion de leur session annuelle qui s’est tenue le 22 mai à Berlin, sous la présidence de Mgr Reinhard Marx, évêque de Trêves.

Les membres de la Commission des affaires sociales sont les présidents des commissions en charge des questions de société au sein de chacune des conférences épiscopales des pays membres de l’UE : 10 évêques de toute l’Europe ont ainsi participé à cette session, tandis que les autres conférences épiscopales étaient représentées par des conseillers et secrétaires pour les questions de société. Au total, 13 conférences épiscopales étaient représentées.

Du fait de l’actuelle présidence allemande du Conseil, la réunion de la Commission des affaires sociales de la COMECE a lieu à Berlin.

« La session, explique le communiqué, a permis des échanges sur des questions d’éthique sociale sur lesquelles travaillent actuellement les conférences épiscopales ; elle a également donné lieu à une rencontre avec le vice-chancelier allemand et Ministre du Travail et des affaires sociales Franz Müntefering. Evêques et Ministre se sont rejoints sur la nécessité pour l’Union européenne de s’appuyer avant tout sur un modèle social adapté aux défis de la mondialisation et du vieillissement démographique. Cette nécessité devrait se refléter dans les consultations d’une future conférence intergouvernementale, qui entamera probablement ses travaux au second semestre de cette année, pour sortir l’UE de la crise institutionnelle suite aux référendums en France et aux Pays-Bas ».

Egalement au programme, précise le communiqué, un échange avec Roger Liddle, membre du Bureau des conseillers de politique européenne et qui a rédigé à la demande de la Commission européenne, le document intitulé « La réalité sociale de l’Europe ». Il a invité l’Eglise à participer activement aux discussions sur l’avenir de la société européenne.

La COMECE, ajoute le communiqué, prévoit d’apporter sa contribution dans les prochains mois à la consultation ouverte par ce document. Cette contribution de la COMECE abordera la question du rôle des Eglises dans la vie sociale, de la promotion de la famille et de la justice dans le monde du travail.

Rappelons que la Commission des épiscopats de l’Union européenne (COMECE) se compose de 23 évêques délégués des conférences épiscopales en charge des questions européennes. Le Secrétariat permanent de la COMECE, basé à Bruxelles, suit et analyse le processus politique de l’Union européenne. Il informe et attire l’attention de l’Eglise et de la société sur les politiques de l’UE.