Comment Marc Chong embrasse la foi chrétienne

Frappé par leur joie...

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1155 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire - entre autres - de saint Marc Chong Uio-bae, martyr de Corée (+ 1866).

Marc Chong est en effet né en Corée en 1794 dans une famille noble. Il devint professeur et se maria, mais sa femme mourut et il resta veuf et sans enfants.

Un jour, il assista à l’exécution de deux prêtres catholiques. Il fut si frappé de leur joie qu’il se mit à lire des livres sur la foi catholique et demanda le baptême.
Dès lors, il fut nommé catéchiste et il accomplit son devoir consciencieusement, tout en s’occupant avec une grande charité des orphelins et des malades.
Il épousa une chrétienne en secondes noces, et ils décidèrent d’adopter une enfant.
Beaucoup de chrétiens succombaient du fait de la persécution, d’autres cherchaient à fuir la menace. Marc décida de ne pas abandonner son pays.

Il fut arrêté le 25 février 1866. Jeté en prison, il fut torturé, mais il ne renia jamais le Christ. Alors, il fut décapité, le 11 mars.