Comment susciter des vocations sacerdotales

Benoît XVI invite à prier avec conviction

| 2592 clics

ROME, Vendredi 11 juin 2009 (ZENIT.org) - Benoît XVI invite à prier avec conviction pour que Dieu suscite de nouvelles vocations sacerdotales.

Au cours de la veillée, place Saint-Pierre, jeudi soir, un prêtre d'Australie lui a posé la question : comment remédier au manque de prêtres et de vocations.

Le pape a diagnostiqué « la tentation de transformer le sacerdoce en un « job » normal, une profession » : cette tentation « ne résoud rien » a fait observer le pape. Il a proposé l'exemple du roi Saul, qui, avant la bataille, en l'absence du prophète Samuel, décide d'offrir lui-même le sacrifice et « pense résoudre le problème ». En quelque sorte, il « se fait Dieu » mais il « ne peut pas faire les choses à la façon de Dieu ».

Appliquant cet épisode biblique au manque de prêtres, le pape a expliqué que « renoncer au caractère sacré » du sacerdoce n'est pas la solution : « seul Dieu » peut agir. Il faut donc, dit le pape aux prêtres, « prier pour que Dieu nous donne les vocations, prier avec insistance et détermination, avec conviction, car Dieu ne s'enferme pas dans les temps que nous avons prévus ».

Benoît XVI invite à « l'humilité » et la « confiance » mais aussi au « courage » de « prier avec insistance pour les vocations, qu'il nous donne des prêtres ».

Et puis Benoît XVI insiste sur le témoignage personnel : « Chacun devrait faire le maximum pour vivre le sacerdoce de façon convaincante, pour les jeunes. Nous avons connnu des prêtres convaincants en qui brûlait l'amour pour le Christ ». Cette remarque a éveillé des souvenirs dans l'assemlée qui a applaudi. Le pape a repris : « Nous mêmes devons être convaincants ».

Comme troisième remède, le pape a suggéré « des initiatives de prière, avec confiance et humilité pour parler avec Dieu ».

Le quatrième remède est de ne pas avoir peur de « parler avec les jeunes : une parole humaine est aussi nécessaire pour ouvrir les coeurs à l'écoute de l'appel divin, pour aider à trouver ce contact vital qui permet la maturation d'une vocation sacerdotale ».

Les prêtres doivent aider les jeunes à touver les mouvements, la paroisse, un contexte où ils soient entourés de foi et d'amour et puissent être ouverts pour que la vocation » s'épanouisse.

Enfin, le pape a tenu à « remercier les séminaristes et les jeunes prêtres en disant sa conviction : « le Seigneur nous aidera ».

Anita S. Bourdin