Communauté Saint-Jean : 15 prêtres et 7 diacres ordonnés le 2 juillet

Les Frères de Saint-Jean ordonnés cette année sont de 13 nationalités

| 1853 clics

ROME, Jeudi 23 juin 2011 (ZENIT.org) – Treize nouveaux prêtres et 7 nouveaux diacres de la communauté Saint-Jean seront ordonnés, en France, samedi 2 juillet 2011, en la basilique Sainte-Madeleine de Vézelay, par Mgr Benoît Rivière, évêque d’Autun et ordinaire de la Communauté Saint-Jean.

La messe sera concélébrée notamment par Mgr Yves Patenôtre, archevêque de Sens et Auxerre et Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon.

Une ordination sacerdotale aura lieu le même jour au Cameroun et une autre a déjà eu lieu fin mai en Nouvelle-Zélande.

Les Frères de Saint-Jean ordonnés cette année sont de 13 nationalités différentes (8 Français, 1 Anglais, 1 Irlandais, 1 Belge, 1 Allemand, 1 Roumain, 2 Camerounais, 1 Ivoirien, 1 Togolais, 1 Béninois, 2 Sénégalais, 1 Américain et 1 Mexicain).

Les nouveaux prêtres et diacres exerceront leurs ministères dans l’un des 63 prieurés des Frères de Saint-Jean répartis sur les 5 continents et dont une vingtaine est située en France. Ces religieux mènent une vie en petites communautés dont le cœur est l’oraison silencieuse, mais aussi une vie apostolique au service de l’Eglise : ils auront la charge de missions diverses, selon les intentions de leur fondateur, le père Marie-Dominique Philippe (1912-2006), qui désirait répondre aux besoins des Églises et de leurs pasteurs. Ils seront aumôniers d’établissements scolaires ou dans le monde étudiant, curés de paroisse, professeurs de séminaires, au service de jeunes qui veulent sortir de la drogue ou encore visiteurs de prison, etc.

L’an passé, en réponse à des demandes d’évêques, les frères ont fondé 3 nouveaux prieurés : à Bruxelles, à Christchurch (Nouvelle Zélande) et à Notre Dame du Chêne dans le diocèse du Mans.

La Communauté des frères de Saint-Jean compte plus de 540 Frères (dont 250 prêtres), issus de 35 pays.

Fondée en 1975, la Famille Saint Jean est composée, en plus de la communauté des Frères, d’une communauté de Sœurs contemplatives, d’une communauté de Sœurs apostoliques et de laïcs oblats séculiers. Elle s’inspire des enseignements de son fondateur le père Marie-Dominique Philippe, dominicain, décédé en 2006, professeur de philosophie et de théologie, prédicateur de retraites sur les écrits de l’Apôtre saint Jean, et auteur de nombreux ouvrages et articles.