Communiqué des Assomptionnistes au terme de leur 32e Chapitre général

| 1228 clics

ROME, Lundi 23 mai 2011 (ZENIT.org) – Nous reprenons ci-dessous le communiqué publié à l'issue du 32ème chapitre général des Assomptionnistes (Augustins de l'Assomption) qui s'est déroulé à Rome du 2 au 23 mai.

Parmi les principaux résultats auxquels a abouti cette assemblée, formée de 44 religieux venus de tous les continents et qui se réunit tous les six ans, on notera :

* L’élection d’un nouveau Supérieur général : le P. Benoît Grière (France, 53 ans)devient le 10e responsable de cette Congrégation, qui compte aujourd’hui834 religieux et 45 novices, répartis dans 130 communautés à travers 30 pays.

Il succède au P. Richard Lamoureux (Etats-Unis), qui avait effectué deux mandats de six ans.

* L’élection d’un nouveau Conseil général entourant le P. Benoît Grière et formé de :

- P. Emmanuel Kahindo (RD-Congo, 45 ans), Vicaire général,

- P. John Franck (Etats-Unis, 64 ans), Assistant général,

- P. Marcelo Marciel (Chili, 37 ans), Assistant général,

- Fr. Didier Remiot (France, 52 ans), Assistant et Econome général.

- P. Bernard Le Léannec (France, 60 ans), Secrétaire général.

* La reprise de trois grandes « orientations fondamentales » : les Assomptionnistes veulent être « Hommes de foi, hommes de communion, solidaires des pauvres et des petits ». Déjà formulée lors du précédent Chapitre en 2005, cette triple option vient de faire l’objet d’une profonde actualisation au cours de la présente assemblée.

Dans un monde mais aussi une Eglise agités par de multiples crises, ils veulent témoigner que l’espérance n’est pas morte : accueillir et annoncer le don de Dieu ; être artisans de justice et de paix, de dialogue et d’unité ; mettre en œuvre la prédilection du Christ pour les plus petits.

* Un ensemble d’œuvres assomptionnistes « mobilisatrices » a été mis en valeur, incarnant particulièrement ces orientations au service des grandes causes de Dieu et de l’homme. Certaines déjà anciennes, d’autres toutes récentes, ces œuvres sont déjà ou peuvent devenir motrices pour la Congrégation, fédérant les énergies et suscitant d’autres initiatives ailleurs : l’entreprise internationale d’édition Bayard, les universités Assumption College de Worcester (Etats-Unis) et Iseab de Butembo (RD-Congo), le Centre Saint Pierre – Saint André de Bucarest (Roumanie), l’association humanitaire de proximité Accompagner de Bruxelles (Belgique) ou encore le Réseau d’écoles de brousse de Tuléar (Madagascar).

* Pour un meilleur service de cette mission, et compte tenu des évolutions démographiques, le Chapitre général a mis en route une vaste réorganisation de la Congrégation, tant au niveau de ses structures dirigeantes que de son découpage territorial.

Ainsi a été décidée la création d’une Province unique d’Europe, qui va regrouper d’ici à septembre 2014 les trois Provinces actuelles de France, d’Espagne et d’Europe du Nord. Et un mouvement de rapprochements continentaux a été suscité partout ailleurs, pour renforcer la solidarité et permettre des synergies : entre l’Afrique et Madagascar, entre les trois pays (Corée, Philippines, Vietnam) où la Congrégation est actuellement présente en Asie, entre l’ensemble des régions d’Amérique du Sud comme entre celles d’Amérique du Nord.

* L’« alliance » avec les laïcs, lancée en 2005, a été consolidée. Une douzaine d’hommes et de femmes mandatés par leurs régions ont participé à la première semaine du Chapitre, définissant avec les religieux les bases d’une charte pour toutes les personnes qui désirent partager la spiritualité de l’Assomption et s’associer de plus près à sa mission. La possibilité pour eux de se constituer en associations canoniquement reconnues a été ouverte.

* Parmi bien d’autres thèmes encore dont a traité le Chapitre, mentionnons la Pastorale des jeunes et le souci des vocations ; le développement des « Volontaires de l’Assomption » qui partent pour un temps soutenir bénévolement une action de la Congrégation ; l’adaptation de la formation des jeunes religieux à l’internationalité et l’interculturalité qui caractérisent désormais les communautés assomptionnistes.

* Au terme de ses travaux, le Chapitre général a adressé plusieurs messages :

- à l’ensemble de la Famille de l’Assomption (communautés et laïcs assomptionnistes, congrégations féminines de l’Assomption) ;

- aux éducateurs des institutions d’enseignement de la Congrégation ;

- à l’entreprise Bayard, qui dépend des Assomptionnistes ;

- aux communautés d’Asie ;

- aux communautés formant la « Mission d’Orient » (Russie, Roumanie, Bulgarie, Grèce, Turquie, Terre Sainte).