Confesseurs: "L´onde de la miséricorde divine", pour tous

Discours de Jean-Paul II à la pénitencerie apostolique

| 951 clics

CITE DU VATICAN, Lundi 2 avril 2001 (ZENIT.org) - "L´onde de la miséricorde divine" doit pouvoir "atteindre toute personne ayant besoin de purification et de réconfort": c´est le vœu exprimé par Jean- Paul II.



Le sacrement de la réconciliation était en effet également au centre du discours de Jean-Paul II, samedi 31 mars, aux quelque 450 participants du séminaire organisé par la pénitencerie apostolique sur le "for interne".

Le pape insistait en particulier sur la sollicitude des prêtres, et les invitait à l´exercice généreux de ce sacrement, même s´ils n´ont pas de charge pastorale explicite. Les ministres, disait le pape, "ne peuvent refuser l´administration des sacrements à ceux qui les demandent de façon opportune, qui s´y sont préparés comme il convient et si le droit ne leur interdit pas de les recevoir".

Il appartient aussi au prêtre, soulignait le pape, d´aider le pénitent de façon à ce que la confession ne soit pas une simple révision du passé, mais un "acte religieux et humble de confiance dans la miséricorde de Dieu".

"La confession individuelle et intégrale et l´absolution", disait encore le pape, sont le mode ordinaire de réconciliation du fidèle avec Dieu et avec l´Eglise. Il rappelait que pour cette raison l´absolution collective, sans l´aveu individuel préalable des péchés doit être limitée au cas prévus par le droit canon (en particulier en cas de danger de mort).

Comme il le fait aussi dans sa lettre aux prêtres, le pape relevait l´erreur qui consisterait à confondre le sacrement avec une technique thérapeutique.