Confiance en l’avenir de l’entente entre les composantes de la société

| 1279 clics

CITE DU VATICAN, lundi 14 février 2005 (ZENIT.org) – Jean-Paul II affirme sa « confiance en l’avenir de la bonne entente entre les composantes de la société », à l’occasion de l’anniversaire de la loi française de 1905 sur la séparation entre l’Eglise et l’Etat. Il souhaite une « solidarité toujours plus grande », afin que « nul ne soit à l’écart » de la société.



« Au terme de cette lettre, écrit le pape, je voudrais vous exprimer et exprimer à tous vos compatriotes ma reconnaissance pour ce qui a déjà été accompli dans le domaine social et ma confiance en l’avenir d’une bonne entente entre toutes les composantes de la société française, entente dont vous êtes déjà les témoins. Que tous vos compatriotes sachent que les membres de la communauté catholique en France souhaitent vivre leur foi au milieu de leurs frères et sœurs, et mettre à la disposition de tous leurs compétences et leurs talents ! Que personne n’ait peur de la démarche religieuse des personnes et des groupes sociaux ! Vécue dans le respect de la saine laïcité, elle ne peut qu’être source de dynamisme et de promotion de l’homme ».

Une solidarité toujours plus grande, pour que nul ne soit à l’écart
Le pape invite les catholique à s’engager pour être présents dans la société en disant : « J’encourage les catholiques français à être présents dans tous les domaines de la société civile, dans les quartiers des grandes villes comme dans la société rurale, dans le monde de l’économie, de la culture, des arts, comme de la politique, dans les œuvres caritatives comme dans le système éducatif, sanitaire et social, avec le souci d’un dialogue serein et respectueux avec tous. Je souhaite que tous les Français travaillent main dans la main à la croissance de la société, afin que tous puissent en bénéficier. Je prie pour le peuple de France; ma pensée va en particulier aux personnes et aux familles touchées par les difficultés économiques et sociales. Qu’une solidarité toujours plus grande puisse s’instaurer pour que nul ne soit laissé à l’écart ! Qu’en cette période, une attention plus grande soit portée aux personnes qui n’ont pas de toit, ni de nourriture ! »