Congo : explosions meurtrières à Brazzaville

Proximité du pape

| 1350 clics

ROME, mardi 6 mars 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI a adressé un télégramme de condoléances, ce mardi, 6 mars, à Mgr Louis Portella Mbuyu, président de la Conférence épiscopale du Congo, après les explosions meurtrières qui ont eu lieu dimanche, 4 mars, à Mpila, un quartier populaire du nord-est de Brazzaville.

Ces explosions auraient fait 180 morts et 1.340 blessés selon un nouveau bilan annoncé ce mardi par le ministre congolais de la Santé et de la Population, M. Georges Moyen, lors d'une visite d'un hôpital de la capitale du Congo , tandis qu’une aide internationale d'urgence arrive progressivement à Brazzaville.

Le pape a envoyé, par son Secrétaire d’Etat, un télégramme de condoléances à Mgr Louis Portella Mbuyu, président de la Conférence épiscopale du Congo.

"Informé de la tragique catastrophe qui s’est produite à Brazzaville, faisant de nombreuses victimes, Sa Sainteté le Pape Benoît XVI exprime sa profonde sympathie aux familles et aux proches des personnes disparues », indique ce télégramme.

« Il prie le Seigneur, continue le télégramme, d’accueillir les défunts dans sa paix et dans sa lumière. Saluant le travail accompli par les sauveteurs, il demande à Dieu d’apporter réconfort et espérance aux blessés et à toutes les personnes touchées par ce drame. Benoît XVI accorde à tous la bénédiction apostolique ».

La France a notamment envoyé une équipe médicale de 25 personnes et 5 tonnes de matériel, qui sont arrivés la nuit dernière. Une équipe marocaine est également arrivée lundi soir, constituée de 173 personnes, dont 20 médecins et 16 infirmiers.

Ces violentes explosions ont soufflé des centaines de maisons autour du dépôt de munitions, situé dans une caserne de l'est de la ville, et elle sont laissé quelque 3.000 personnes sans-abri.

Anita Bourdin