Congrès du Mouvement des fils spirituels de Jean-Paul II à Rome

| 1401 clics


ROME, Dimanche 10 juin 2007 (ZENIT.org) – A l’occasion du premier anniversaire de sa fondation, le Mouvement « Groupes de prière des fils spirituels de Jean-Paul II » a célébré à Rome son premier Congrès, centré sur l’attachement du pape à la Vierge Marie.

Le Congrès de la jeune association, reconnue au niveau diocésain, s’est tenu le 26 mai au Grand Séminaire Pontifical romain, en présence du vicaire général du pape pour la Cité du Vatican, Mgr Angelo Comastri et de l’assistant spirituel du mouvement, Mgr Giangiulio Radivo, dans le contexte également du 90ème anniversaire des apparitions de la Vierge de Fatima, tant vénérée par le pape défunt.

Les intervenants ont évoqué respectivement la signification théologique de la dévotion de Jean-Paul II à Marie et son attachement à la Vierge de Fatima.

« Les sentiments de grande dévotion et de profonde affection qui unissaient Jean-Paul II à Marie ont été un grand enseignement pour toute l’Eglise », a reconnu Mgr Comastri dans un entretien à Radio Vatican.

« Jean-Paul II nous a aidés à redécouvrir La Vierge Marie, à la redécouvrir par exemple à partir des Ecritures », a-t-il déclaré.

Mgr Comastri a rappelé que « l'acte de confiance que Jean-Paul II avait fait à Marie… en 1984, avait ouvert la voie à la chute du Mur de Berlin et à la chute des régimes athées en Europe de l’Est ».

« Faire acte de confiance en Marie ne veut pas dire lui demander de faire ce qu’il nous revient à nous de faire. Cela ne veut pas dire : ‘Marie, nous te confions nos problèmes, c’est à toi d’y penser, nous restons à l’écart’ – a expliqué Mgr Comastri –. Non, faire acte de confiance en Marie veut dire : ‘Nous reconnaissons en toi un modèle de foi, que tu es celle qui a prononcé le plus beau ‘oui’, celle qui sait et qui connaît tout le chemin de la foi, pour l’avoir parcouru. Nous nous en remettons à toi. Aide-nous à suivre avec toi le chemin de la foi’ ».

« L'acte de confiance a donc une valeur dynamique – a souligné le vicaire général du pape –. C’est se mettre à disposition et marcher. C’est s’abandonner dans la confiance pour grandir dans la foi, pour que Marie nous aide à devenir de fidèles disciples comme elle-même l’a été ».

Cet itinéraire, rappelé par Mgr Comastri, était au cœur des réflexions du Congrès organisé par le Mouvement « Groupes de prière des fils spirituels de Jean-Paul II » dont l’objectif est de poursuivre, dans la foi et l’allégresse, la voie tracée par le défunt pape, « en ayant recours à la prière pour triompher contre les maux de notre siècle, porteurs d’espérance et de confiance, de réconfort et d’énergie ».

Selon l’initiative – lancée le 25 mars 2006 –, le Mouvement « veut répéter inlassablement » l’invitation de Jean-Paul II : « Ouvrez toutes grandes les portes au Christ ! », que celle de Benoît XVI vient compléter : « Ouvrez toutes grandes les portes au Christ, car le Christ n’enlève rien et il donne tout ! ».

Le Mouvement ouvre ses portes à tous ceux qui souhaitent y adhérer : évêques, prêtres, missionnaires, religieux et religieuses, laïcs, familles, jeunes, adolescents, séminaristes, malades, personnes âgées (cf. www.prayingwithkarol.org).