Congrès sur les perspectives de la pastorale universitaire en Europe

Du 27 au 30 janvier à Munich (Allemagne)

| 1549 clics

ROME, Mercredi 19 janvier 2011 (ZENIT.org) - Quelles sont les perspectives d'avenir pour l'université en Europe ? Qui sont les étudiants aujourd'hui ? Est-il possible de vivre une expérience de foi au milieu des cours et des examens ? Foi et science : un dialogue qui comporte de nouveaux défis. Qui sont les acteurs du service pastoral de l'Église dans le milieu universitaire ?

C'est à toutes ces questions que s'efforceront de répondre une soixantaine de délégués des Conférences épiscopales d'Europe représentant les évêques, directeurs nationaux de la pastorale universitaire, aumôniers universitaires et associations et mouvements ecclésiaux actifs dans le monde universitaire, qui participeront à Munich (Allemagne) au Congrès du Conseil des conférences épiscopales d'Europe (CCEE) du 27 au 30 janvier prochains.

À cette rencontre prendront part également des délégués de la Congrégation pour l'éducation catholique et du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement du Saint-Siège.

L'objectif de ce congrès est d'abord de recueillir et évaluer les expériences du passé, et de réfléchir sur les modalités et les secteurs prioritaires d'une collaboration future en matière de pastorale universitaire en Europe, à la lumière des nombreux changements introduits par le processus de Bologne. Cette réforme destinée à harmoniser les systèmes d'enseignement supérieur au niveau européen a eu en effet de nombreuses conséquences sur le travail de l'Église dans les universités d'Europe.

Les participants se demanderont ensuite quels sont les milieux privilégiés où la foi vécue et la réflexion théologique peuvent entrer dans un dialogue vivant avec la réflexion scientifique.

Cette rencontre sera rythmée par des temps de prière. En particulier, le samedi 29 janvier à 18 heures, les congressistes participeront à une célébration eucharistique avec la communauté universitaire de l'université Ludwig-Maximilian à l'aumônerie (Leopoldstrasse 11), et le dimanche 30 janvier à 10 heures à la cathédrale de Munich.

Dans l'après-midi du samedi 29, les participants se recueilleront devant le monument des membres de la Rose Blanche pour rendre hommage aux étudiants chrétiens qui se sont opposés de façon non violente au régime de l'Allemagne nazie.