“Connaître et de comprendre le Nouvel Âge comme courant culturel”

Une réflexion chrétienne sur le “Nouvel Âge”

| 761 clics

CITE DU VATICAN, Lundi 3 février 2003 (ZENIT.org) – “ Ce document attire l'attention sur la nécessité de connaître et de comprendre le Nouvel Âge comme courant culturel, mais aussi sur l'exigence, pour les catholiques, de comprendre la doctrine et la spiritualité catholiques authentiques de manière à discerner correctement les thèmes de ce courant”, indiquent les auteurs du nouveau document du Vatican intitulé “ Jésus-Christ, le porteur d'eau vive. Une réflexion chrétienne sur le “Nouvel Âge”” (cf. www.vatican.va)



- Avant-propos du document -

“La présente étude traite du “Nouvel Âge“ ou “New Age“, un phénomène complexe qui influence maints aspects de la culture contemporaine.

“Cette étude est un rapport provisoire. Elle est le fruit de la réflexion commune du Groupe de Travail sur les Nouveaux Mouvements Religieux, formé de membres du “staff“ de différents dicastères du Saint-Siège: les Conseils Pontificaux de la Culture et pour le Dialogue Interreligieux (qui sont les principaux rédacteurs de ce projet), la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples et le Conseil Pontifical pour la Promotion de l'Unité des Chrétiens.

“Les réflexions présentées ici s'adressent avant tout à ceux qui sont engagés dans l'action pastorale afin qu'ils soient en mesure d'expliquer en quoi le mouvement du Nouvel Âge diffère de la foi chrétienne. Cette étude est une invitation à prendre en considération la soif spirituelle de beaucoup de nos contemporains, hommes et femmes. Il est nécessaire de reconnaître que l'attrait exercé par la religiosité Nouvel Âge sur certains chrétiens peut en partie s'attribuer à l'absence d'une prise en considération sérieuse, de la part de leurs propres communautés, des thèmes qui font vraiment objet de la synthèse catholique. Ces thèmes sont, entre autres: l'importance de la dimension spirituelle de l'homme et son intégration dans un “tout“ de vie, la recherche du sens de la vie, les liens entre les êtres humains et le reste de la création, le désir de transformation personnelle et sociale, le rejet d'une vision rationaliste et matérialiste de l'humanité.

“Ce document attire l'attention sur la nécessité de connaître et de comprendre le Nouvel Âge comme courant culturel, mais aussi sur l'exigence, pour les catholiques, de comprendre la doctrine et la spiritualité catholiques authentiques de manière à discerner correctement les thèmes de ce courant. Les deux premiers chapitres présentent le Nouvel Âge comme une tendance culturelle multiforme, ainsi qu'une analyse des principaux fondements de la pensée transmis dans ce contexte. Aux chapitres trois et suivants, on trouvera des indications en vue d'une enquête approfondie sur ce mouvement face au message chrétien. Quelques suggestions de nature pastorale sont également proposées.

“Ceux qui souhaitent approfondir l'étude du Nouvel Âge trouveront d'utiles références en appendice. On espère en particulier que cet ouvrage sera un encouragement à mener des études plus poussées dans les différents contextes culturels. Son but est aussi d'encourager un discernement chez ceux qui sont à la recherche de points de repère solides pour une vie plus pleine. Nous sommes vraiment convaincus que chez beaucoup de nos contemporains “en recherche“, il est possible de découvrir une vraie soif de Dieu. Comme l'a dit le Pape Jean-Paul II à un groupe d'évêques des États-Unis: “Les Pasteurs doivent se demander honnêtement s'ils prêtent suffisamment d'attention à la soif du cœur humain pour la véritable 'eau vive' que seul le Christ, notre Rédempteur, peut lui apporter (cf. Jn 4, 7-13). Ils devraient insister sur la dimension spirituelle de la foi, sur l'éternelle fraîcheur du message de l'Évangile et sur sa capacité de transformer et de renouveler ceux qui l'acceptent“ (AAS 86/4, 330)”.

© vatican.va