Consacrés à Dieu pour un amour « sans frontière »

Rencontre au séminaire de Ouidah

| 1538 clics

ROME, samedi 19 novembre 2011 (ZENIT.org) – Les personnes consacrées à Dieu ont pour horizon l’humanité entière, un service d’amour "sans frontière", déclare Benoît XVI.

Benoît XVI s’est en effet rendu ce samedi 19 novembre de Cotonou à Ouidah, lieu historique de l’arrivée des premiers missionnaires de la Société des missions africaines, en 1861, où se trouve le séminaire de Saint-Gall. Le pape s’est adressé aux consacrés présents.


Le pape a rappelé que la vie consacrée « de vie active ou contemplative » constitue « une suite radicale de Jésus » et implique un «  amour sans frontière pour le prochain! »

Le pape voit dans les conseils évangéliques de pauvreté et chasteté une condition de la liberté « pour obéir inconditionnellement au seul Amour qui, quand il vous saisit, vous porte à le répandre partout »

« Pauvreté, obéissance et chasteté creusent en vous la soif de Dieu et la faim de sa Parole, qui, en grandissant, se muent en faim et soif pour servir le prochain en mal de justice, de paix et de réconciliation », a déclaré Benoît XVI.

Le pape a indiqué un chemin de sainteté pour les consacrés: faire de leurs communautés « des reflets de la gloire de Dieu » et des lieux où on n’a « de dettes envers personne, sinon celle de l’amour mutuel ».

L’horizon de la vie consacrée, c’est, a insisté le pape, le « service de toute l’humanité ! »


ASB