Consécration de la « Sagrada Familia » : le pape invité à Barcelone

Un « événement unique », pour le cardinal Martínez Sistach

| 3380 clics

ROME, Vendredi 19 février 2010 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI pourrait se rendre à Barcelone à l'automne prochain - avant novembre - pour la consécration de l'église de la « Sagrada Familia » : « un événement unique ».

L'église, inachevée, est due aux plans du génial architecte catalan Antoni Gaudí (1852-1926), dont la cause de béatifiction a été conclue au niveau diocésain en 2003 et est passée à Rome.

Le cardinal archevêque de Barcelone Lluís Martínez Sistach a invité le pape à consacrer cette imposante « Sainte-Famille », ce qui, a-t-il confié lors d'une conférence de presse, mercredi, 17 février, à Barcelone, correspond à un désir de Benoît XVI.

L'archevêque a précisé que la visite n'est cependant pas confirmée pour le moment : il espère qu'elle pourra s'insérer dans l'agenda du pape.

Un événement unique

Un communiqué de l'archidiocèse de Barcelone précise que le cardinal Martínez Sistach a fait cette annonce à l'occasion de la conférence de presse pour la présentation de la béatification du P. José Tous (1811-1871), qui aura lieu le 25 avril prochain, à Santa María del Mar : la célébration sera présidée par le cardinal secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone.

La consécration de l'église de la Sainte-Famille pourra avoir lieu cette année, a annoncé le cardinal, puisque « les nefs seront couvertes » : « la dédicace de ce temple au culte est un événement unique ».

L'église en effet appartient au « patrimoine mondial de l'humanité », a rappelé l'archevêque et constitue aussi « une référence à la ville de Barcelone dans le monde entier ». Elle est visitée chaque année par quelque trois millions de personnes, à l'intérieur, et quatre, de l'extérieur.

« Il s'agit, a-t-il ajouté, de l'église la plus importante pour sa signification artistique en construction actuellement dans le monde ; un apport magnifique de l'Eglise à l'art et à la culture actuelle ».

L'importance de la famille, et de l'art

Le cardinal Martínez Sistach a également révélé que le pape Benoît XVI a accueilli cette invitation « avec intérêt du fait de ce qu'est et de ce que signifie la « Sagrada Familia », en tant qu'église du génie universel de l'architecte Antoni Gaudí dont la cause de canonisation est en cours, et aussi pour le vocable de la Sainte-Famille, étant donné la très grande importance de la famille pour le Saint-Père, puisque le bien des personnes, de la société et de l'Eglise est en relation directe avec la protection, la défense et la promotion de la famille ».

En outre, le cardinal Martínez Sistach rappelle que le pape « donne une grande importance à l'art, à la beauté comme chemin vers Dieu ».

Il cite à l'appui la rencontre que Benoît XVI a eue le 21 novembre dernier avec les grands artistes du monde en la chapelle Sixtine et le discours du pape à cette occasion, disant notamment que « les artistes parlent au coeur de l'humanité » : le pape les a invités « à être des témoins et des annonceurs d'espérance pour l'humanité ».

L'archevêque de Barcelone espère que cette visite pourra être compatible avec l'agenda de Benoît XVI « étant donné son affection pour cet archidiocèse, pour la Catalogne et pour toute l'Espagne » et il redit ses remerciements pour « son ministère de successeur de Pierre au service de toute l'Eglise ».

En 2007, Benoît XVI avait témoigné de cet attachement à la Catalogne à l'occasion de la bénédiction de la statue de saint José Manyanet y Vivès (1833-1901), prêtre catalan, stigmatisé, qui favorisa la construction à Barcelone, sous la direction de Gaudì, justement, de cette fameuse basilique de la Sainte-Famille. Sa statue a sa place dans une des niches extérieures de la basilique vaticane.

Jean-Paul II a béatifié en 1984 et canonisé en 2004, ce prêtre catalan originaire de Tremp, fondateur, à 31 ans, de l'institut des Fils de la Sainte-Famille, voué à l'instruction des jeunes. Le « Padre José » a ainsi contribué au renouveau des familles et de la société de son temps.

L'héritage de Jean-Paul II

En juin 2001, Jean-Paul II avait confié aux Fils de la Sainte-Famille de Nazareth la mission de promouvoir une pastorale de la famille ancrée dans le magistère et la contemplation de la Sainte Famille de Nazareth.

Le pape invitait les religieux à une pastorale orientée à « créer une Nazareth dans chaque famille », et apporter le message évangélique qui « sanctifie la vie conjugale, en donnant cohésion au noyau familial qui accueille la vie, assure l'éducation et transmet la foi », selon le charisme de leur fondateur.

Mais ce modèle vaut aussi pour l'Eglise tout entière, remarquait Jean-Paul II : « En proposant la Sainte famille comme idéal de vie, il est nécessaire, disait-il, de mettre en même temps en œuvre tous les moyens pour que dans la famille de Dieu, qui est l'Eglise, règne l'harmonie et la communion la plus complète. Maintenez donc dans votre charisme une racine spécifique et une raison ultérieure pour être fidèles à l'exigence d'une adhésion de l'esprit et du cœur au Magistère ».

Anita S. Bourdin