Consécration du pontificat à la Vierge de Fatima

Et la JMJ de Rio de Janeiro

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1757 clics

Le pontificat du pape François a été consacré à Notre-Dame de Fatima, au Portugal, ce 13 mai 2013, en l’anniversaire de la première apparition de la Vierge (13 mai 1917), à la demande du pape.

Deux mois jour pour jour après son élection, le pontificat du pape a été consacré à la Vierge, selon sa volonté, dans la droite ligne de son premier geste, la visite en la basilique Sainte-Marie-Majeure (cf. Zenit du 14 mars 2013).

Le pape François a demandé à deux reprises au cardinal José da Cruz Policarpo, président de la Conférence épiscopale portugaise, de consacrer son ministère pétrinien à Notre Dame de Fatima.

Ce souhait du pape avait été révélé en avril dernier, lors de la session d'ouverture de l’Assemblée plénière des évêques, qui avaient fixé la date du 13 mai pour célébrer cette consécration.

La prière de consécration, écrite par le cardinal Policarpo, a donc eu lieu ce jour, à la fin de l’Eucharistie internationale, près de l’autel de l’Esplanade de la Prière, au sanctuaire de Fatima : « Nous te consacrons donc, ô Notre Dame, à toi qui es la Mère de l’Eglise, le ministère du nouveau Pape : remplis son cœur de la tendresse de Dieu, que tu as éprouvée mieux que personne d’autre, pour qu’il puisse embrasser tous les hommes et femmes de ce temps avec l'amour de ton Fils Jésus-Christ. »

La célébration a été présidée par Mgr Orani João Tempesta, archevêque de Rio de Janeiro, dans le cadre du pèlerinage international des 12 et 13 mai, sur le thème « Rien n'est impossible à Dieu » (Lc 1, 37).

Consécration des JMJ de Rio

Le 96e anniversaire de la première apparition aux trois enfants – Lucie, François et Jacinthe – était aussi l’occasion de consacrer les prochaines Journées mondiales de la jeunesse (Rio de Janeiro, 23-28 juillet). Mgr Tempesta avait annoncé cette consécration des JMJ dans une lettre à son diocèse, le 3 mai dernier : il s’agissait de « consacrer toute la Journée mondiale de la jeunesse, les jeunes, les travailleurs et les organisateurs », à Marie, afin qu’elle leur enseigne à « dire oui au Seigneur, à son dessein d'amour et de salut ».

Le message de Fatima, écrivait également l’archevêque, « est fait d'espoir », et s’il est « exigeant », il est aussi « réconfortant », pour « tous les hommes et femmes de bonne volonté » en particulier « dans ce monde violent qui crie pour la paix et pour la justice ».

Pour Mgr Tempesta, ce message « invite les hommes à avoir confiance dans l'action de Dieu, à cultiver le bien, à espérer », malgré les difficultés de l’histoire.

Au programme du pèlerinage, entre autres, une veillée de prières, des célébrations mariales, et une procession eucharistique.