Conseil de la culture : La sécularisation, vivre « comme si Dieu n’existait pas »

Prochaine assemblée

| 457 clics

ROME, Mercredi 13 juin 2007 (ZENIT.org) – La sécularisation, phénomène qui se manifeste par le fait que beaucoup de gens vivent « comme si Dieu n’existait pas », le thème de la prochaine assemblée du conseil pontifical de la Culture que le cardinal Poupard préside depuis 25 ans.



« C’est, disait le cardinal Poupard au micro de Radio Vatican, le plus grand défi, la sécularisation qui devient sécularisme et mine, attaque la foi des chrétiens même dans l’Eglise. Les gens vivent dans une culture, en croyant vivre de façon naturelle, et ils ne se rendent pas compte de leur façon de penser, d’agir, d’aimer, de vivre l’amour, et la souffrance, la famille et la vie civile. Et tout ceci arrive selon des modèles qui se vident au fur et à mesure du contenu chrétien, et, j’oserais dire, humain tout court ».

Le cardinal Poupard mentionnait un autre défi : le « multiculturalisme » : « Nous devons apprendre à vivre notre identité. Là, nous rencontrons l’inquiétude du pape qui demande donc un effort surhumain d’éducation, pour faire en sorte que surtout les jeunes qui sont immergés dans cette culture soient capables dès l’adolescence, de ne pas se cacher en tant que chrétiens, d’être fiers de l’être, et de témoigner de leurs raisons d’être chrétiens ».