Consigne de Jean-Paul II aux Bénédictins : "Restez fidèles à votre histoire"

| 828 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 23 septembre 2004 (ZENIT.org) – "Restez fidèles à votre histoire", c’est le message adressé par le pape Jean-Paul II qui a reçu jeudi matin à Castelgandolfo les participants du congrès des abbés et prieurs conventuels de la confédération bénédictine et de la rencontre de la Communion internationale des Bénédictines.



Le pape citait la Règle de saint Benoît qui dit : "Qu'ils ne préfèrent absolument rien au Christ, lequel daigne nous conduire tous ensemble à la vie éternelle !" (Règle de Benoît c.72, 11-12, cf. http://www.osb.org/indexfr.html).

Les bénédictins ont exprimé au pape leurs préoccupations et leurs inquiétudes devant la situation actuelle dans le monde, mais le pape les a invités à la confiance en disant : "Ne vous laissez pas décourager par les problèmes de notre temps".

Il ajoutait : "Dieu continue son œuvre en vous et avec vous, selon son style, comme Jésus l’avait annoncé à ses disciples : ‘Vous aurez des tribulations dans le monde, mais ayez confiance, j’ai vaincu le monde’."

"Restez fidèles à votre histoire, encourageait encore le pape. Notre monde sécularisé est votre débiteur pour le témoignage de vos communautés, qui mettent Dieu au centre".

Nombreux sont en effet les évêques qui demandent à avoir dans leurs diocèses ces espaces vitaux de rencontre avec le Seigneur, ajoute en substance le pape.

Puis, il précise : "Grâce à la liturgie, l’étude et le travail, soyez un exemple de vie chrétienne pleinement orientée vers Dieu, respectueuse de l’homme et de la création".

Jean-Paul II a exprimé son appréciation pour les contacts que les Bénédictins ont "avec les moines et les moniales des autres religions : il s’agit de rapports significatifs qui peuvent se révéler féconds".

Le pape a exhorté les religieux "à approfondir les relations oecuméniques avec des frères et sœurs d’Europe orientale. Le monachisme constitue en effet une plate-forme naturelle pour la compréhension réciproque", et se révèle "extrêmement important en ce moment historique, pour conserver à l’Europe ses racines chrétiennes".

Le pape disait se réjouir de voir la famille bénédictine redécouvrir son patrimoine commun et invitait moines et moniales à poursuivre sur les pas de saint Benoît et de sainte Scholastique.

Aujourd’hui, les Bénédictins sont plus de huit mille et les Bénédictines environ 16500 dans le monde.