Construire un monde de bonté, de beauté et de vérité

Le pape évoque les trois désirs des jeunes

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1716 clics

Le pape François exhorte les jeunes à « construire un monde de bonté, de beauté et de vérité : vous pouvez le faire... Si vous ne le faites pas, c'est par paresse ».

Il les encourage également à « aller à contrecourant de cette civilisation qui fait tant de mal », notamment par « l’alcool et la drogue », mais aussi à « faire du bruit : là où sont les jeunes il doit y avoir du bruit ».

Quelque 500 jeunes du diocèse italien de Piacenza-Bobbio ont rencontré le pape François à 16 heures en la basilique Saint-Pierre, ce 28 août 2013. Les jeunes étaient en pèlerinage à Rome, sous la conduite de leur évêque, Mgr Gianni Ambrosio, dans le cadre de l’Année de la Foi, sur le thème : « Sur cette pierre ».

Artisans de l’avenir

Avec humour, le pape a expliqué aux jeunes pourquoi il avait accepté ce rendez-vous avec eux : « Je l'ai fait pour des raisons égoïstes… savez-vous pourquoi ? Pourquoi j'aime être avec vous ? Pourquoi j'aime être avec les jeunes ? », a-t-il demandé.

Avant de répondre : « Parce que vous avez dans votre cœur une promesse d'espérance. Vous êtes porteurs d'espérance. Vous, en effet, vivez dans le présent, mais regardez l'avenir. Vous êtes les protagonistes de l'avenir, les artisans de l'avenir ».

« Il est beau de marcher vers l’avenir, mais c’est aussi une responsabilité », a fait observer le pape, en soulignant : malgré la « laideur des temps », on peut « faire beaucoup ! ». Les jeunes surtout, a-t-il insisté : « Quand un jeune me dit : ‘Quelle mauvaise époque, Père, on ne peut rien faire!’, je l’envoie chez le psychiatre ! Parce que… on ne peut pas comprendre un jeune qui ne veuille pas faire quelque chose de grand, miser sur de grands idéaux, pour l’avenir… ».

Le défi des jeunes

Le pape a constaté que les jeunes ont en eux-mêmes « trois désirs » : beauté, bonté, vérité. « Le désir de la beauté, vous êtes des chercheurs de beauté. Vous êtes des prophètes de bonté. Vous aimez la bonté. Et cette bonté est contagieuse, elle aide les autres. Vous avez soif de vérité, chercher la vérité. Car la vérité ne se possède pas, elle se rencontre. C’est une rencontre avec la vérité qui est Dieu, mais il faut la chercher. »

« Et ces trois désirs que vous avez dans le cœur, vous devez les porter, pour l'avenir, et construire l'avenir avec la beauté, la bonté et la vérité. Vous comprenez ? Tel est le défi, votre défi », a-t-il poursuivi.  

Aller à contre-courant

Le pape les a longuement exhortés : « Misez sur le grand idéal de faire un monde de bonté, de beauté et de vérité. Ceci, vous pouvez le faire : vous avez le pouvoir de le faire. Si vous ne le faites pas, c'est par paresse. Je voulais vous dire: Courage. Allez de l'avant. Faites du bruit. Là où sont les jeunes il doit y avoir du bruit... Continuez à avancer, dans la vie il y aura toujours des personnes qui vous feront des propositions pour freiner, pour bloquer votre chemin. S’il-vous-plaît, allez à contre-courant. Soyez courageux, courageuses : allez à contrecourant. On peut vous dire : ‘Pas cela, prends un peu d’alcool, prends un peu de drogue …’. Non ! Allez à contre-courant de cette civilisation qui fait tant de mal. Vous avez compris ? Aller à contre-courant, et cela veut dire faire du bruit. Aller de l’avant. Mais avec les valeurs de la beauté, de la bonté et de la vérité ».