Coptes catholiques : intronisation du patriarche Ibrahim Sidrak

Présence du patriarche copte orthodoxe

Rome, (Zenit.org) | 873 clics

Le patriarche Ibrahim Sidrak, nouveau patriarche copte catholique, a été intronisé le 12 mars 2013. Un « événement œcuménique important » puisque le patriarche copte orthodoxe Tawadros II était présent à la liturgie d’intronisation, commente l’agence vaticane Fides.

Mgr Ibrahim Isaac Sidrak a été élu nouveau patriarche de l'Église copte catholique, le 15 janvier 2013 (cf. Zenit du 16 janvier 2013).

Son ministère patriarcal a été inauguré en la cathédrale Notre-Dame du Caire, en Égypte. Un moment que Fides qualifie « d’événement œcuménique important » dans l’histoire des rapports entre les différentes églises chrétiennes présentes en Égypte.

En effet, le patriarche Tawadros II, chef de l’Église copte orthodoxe, a participé à la cérémonie : « un geste historique sans précédent » selon Mgr Adel Zaki, ofm, vicaire apostolique d’Alexandrie pour les catholiques de rite latin.

« Le patriarche Tawadros, dans son discours, a fait référence aux trois caractéristiques qui devront marquer le ministère du nouveau patriarche : celles de la paternité, de l’amour envers tous ses enfants et du service de tous », ajoute-t-il.

Fides rapporte que dans son homélie, le patriarche Ibrahim Sidrak a commenté la phrase de la seconde Lettre de saint Paul aux Corinthiens qu’il a choisie comme devise patriarcale : « Dieu nous a réconciliés avec Lui par le Christ et nous a confié le ministère de la réconciliation. »

« En ce moment conflictuel que traverse l’Égypte et le monde entier, il faut des personnes qui travaillent pour la réconciliation et le bien de la société », a-t-il souligné.

Mgr Marcuzzo, vicaire du patriarcat latin de Jérusalem, représentait le patriarche latin Mgr Fouad Twal. Il confie dans un communiqué du patriarcat qu’il est « lié d’amitié avec le nouveau patriarche » : « Dans les années 80, nous avons passé deux ans de spécialisation théologique à Rome vivant dans le même collège des prêtres orientaux. »

À la liturgie d’intronisation, ont également participé des représentants des institutions et des responsables politiques, tels qu’Amr Moussa, Hamdin Sabahi et Mounir Fakhri Abdel Nour. Le grand imam d’Al-Azhar avait envoyé comme représentant son premier conseiller, Mahmoud Azab.