Coptes : déjà, la communion est véritable

Message au pape copte orthodoxe Tawadros II

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 437 clics

« Conscients que ce qui nous unit est beaucoup plus grand que ce qui nous sépare, nous éprouvons déjà une communion réelle, tout en reconnaissant qu'elle n'est ni entière, ni parfaite », écrit le pape François au pape copte Tawadros II.

Pour le premier anniversaire de leur rencontre, le 10 mai 2013 au Vatican, le pape François a fait parvenir une lettre à Tawadros II, patriarche de l’Église copte orthodoxe.

Ce qui nous unit est plus grand que ce qui nous sépare

Dans son message daté du 5 mai dernier, le pape François se remémore « la joie et la gratitude » vécues à cette occasion : « Notre rencontre a renforcé les liens spirituels qui unissent le Siège de Pierre et le Siège de Marc, et qui avaient été renouvelés par la rencontre historique entre le pape Paul VI et le pape Chenouda III [le 10 mai] 1973. »

Saluant « cette joyeuse occasion connue comme le jour de l'amitié entre coptes et catholiques », le pape évoque « le chemin de la réconciliation et de l'amitié entrepris ensemble ».

« Avec l'aide de Dieu, écrit-il, nous avons appris à mieux nous comprendre et à construire des fondements solides pour surmonter les différences. Conscients que ce qui nous unit est beaucoup plus grand que ce qui nous sépare, nous éprouvons déjà une communion réelle, tout en reconnaissant qu'elle n'est ni entière, ni parfaite. »

Le pape encourage à « surmonter les obstacles restants pour atteindre la pleine communion » par « le dialogue dans la charité et la vérité ».

La prière du pape pour les chrétiens au Moyen-Orient

Évoquant « le moment de prière commune » au cours de la visite du patriarche, il invite à « continuer à prier Dieu pour que tous ses enfants, nés à une vie nouvelle à travers les eaux du baptême et éclairés par la foi, puissent aussi devenir un dans l'amour ».

Il assure également de sa « prière incessante pour tous les chrétiens en Égypte et au Moyen-Orient » : « Que le Seigneur inspire à ceux qui sont responsables du destin des peuples sur ces terres, une ferme volonté de trouver des solutions justes et pacifiques, respectueuses des droits de tous. »

« J'échange avec Votre Sainteté une étreinte fraternelle de paix dans le Christ notre Seigneur », conclut le pape François.

Le patriarche Tawadros II a lui aussi adressé une lettre au pape, invitant à la célébration de Pâques à une date unique pour tous les chrétiens (cf. Zenit du 8 mai 2014).

Le nonce apostolique en Égypte, Mgr Jean-Paul Gobel, a été reçu mardi 6 mai au siège du patriarcat copte, où il a transmis au patriarche Tawadros l'invitation à envoyer un représentant de l’Église copte à la prochaine assemblée du synode des évêques catholiques sur la famille (5-19 octobre).