Corée du Nord : 4 millions d'enfants et de femmes menacés de mort

L'UNICEF tire la sonnette d'alarme et lance un appel de fonds

| 1234 clics

ROME, lundi 7 novembre 2011 (ZENIT.org) – Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a appelé la communauté internationale à financer ses programmes de nutrition en République populaire démocratique de Corée (RPDC) afin de porter secours aux millions de personnes vulnérables, notamment les enfants mal nourris, les femmes enceintes et les mères allaitantes.

Dans une déclaration rendue publique la semaine dernière, Bijaya Rajbhandari, représentant de l'UNICEF en Corée du Nord, a affirmé : « Si les financements n'arrivent pas et si nous ne pouvons pas maintenir nos programmes alimentaires pour traiter les enfants atteints de malnutrition sévère, ces derniers souffriront de conséquences irréversibles sur leur croissance et leurs capacités de développement ».

Le représentant explique que l’intervention d’urgence de l’organisation internationale nécessite de 20,4 millions de dollars mais que l’UNICEF n’a reçu à ce jour que 4,6 millions de dollars. Il souligne aussi que les autres institutions opérant en Corée du Nord sont confrontées au même manque de fonds.

« Un enfant de moins de 5 ans sur cinq en Corée du Nord souffrent déjà de malnutrition modérée qui peut causer des retards de croissance et entraver leur développement cognitif », a déclaré pour sa part le porte-parole de l’UNICEF à l’agence à Reuters, citant un sondage de 2010 sur Décembre.

Selon ce sondage, 88.400 enfants ne mangent pas à leur faim et sont considérés à risque de grave dénutrition. Et il est estimé que 11.400 enfants meurent chaque année avant leur cinquième anniversaire.

Selon les données de l’UNICEF, près de 28 % des femmes nord-coréennes entre 15 et 49 ans sont sous-alimentées.