Corée: Le «no man’s land» devient un oasis de paix

Mouvement pour la Paix, appelé « I love you Gyeongui Railway »

| 407 clics

ROME, Vendredi 23 mars 2001 (ZENIT.org)/(FIDES)


- Symbole de la réconciliation en route, entre les deux Corée, le «no man’s land» devient un oasis de paix: "Toute forme de vie, et les animaux eux-mêmes" vivront "librement et pacifiquement" dans une zone déserte devenue une réserve naturelle, une "terre de paix".

En effet, 60 Organisations civiles et religieuses travaillant en faveur de la paix et de la réconciliation dans la péninsule de Corée s´emploient à transformer le « no man’s land, ou zone démilitarisée, longue de près de 300 km et large de 4 km, créé au moment de l’armistice de la guerre de Corée (1950/1953)", en une terre de paix. Lors d’une rencontre à Séoul, le 2 mars dernier, les organisations ont lancé un Mouvement pour la Paix, appelé « I love you Gyeongui Railway », dont l’abbé John Kim Jong-su, Secrétaire général de la Conférence épiscopale de Corée a été nommé président.

« La région démilitarisée est devenue, expliquait l´abbé Kim à Fides, un symbole de séparation, de guerre, de souffrance et de conflit fratricide. Mais cette zone est aujourd’hui un des rares endroits dans le monde où le système écologique est resté intact ».

Le Mouvement a décidé de faire de la zone démilitarisée un oasis de paix. « Notre mouvement veut préserver cette région du monde, en sorte que toutes les formes de vie, et les animaux eux-mêmes, puissent vivre librement et de manière pacifique dans une ´terre sainte´ de paix ».

Et le chemin de fer de Gyeongui, qui donne son nom au mouvement, relie les deux Corée. "Avec cette ligne, explique encore l´abbé Kim, nous voulons apporter la paix, la vie, l’espérance à la Corée du Nord, mais aussi à la Chine, à la Russie, à l’Europe et au monde entier ».

La ligne relie Séoul à Shinuiju, une petite ville côtière de Corée du Nord, à 400 km, à la frontière avec la Chine. Et pour fêter la reprise des liaisons entre les deux Corée, le Mouvement prépare une Fête de la Paix, des concerts, des expositions artistiques, des séminaires, le tout, à l’intérieur de cette zone démilitarisée.