Costa Rica et Saint-Siège : en faveur de la défense de la vie

Visite de la présidente du Costa Rica au Vatican

| 927 clics

Anne Kurian

ROME, mardi 29 mai 2012 (ZENIT.org) – La République du Costa Rica et le Saint-Siège se positionnent ensemble pour la défense de « la dignité fondamentale de l’être humain, dès sa conception ».

La présidente de la République du Costa Rica, Mme Laura Chinchilla Miranda, a été reçue par Benoît XVI, hier matin, lundi 28 mai 2012.

Au cours de leur conversation, rapporte un communiqué du Saint-Siège, le pape et la présidente ont mis l’accent sur « l’importance de défendre la dignité fondamentale de l’être humain dès la conception ». Au Costa Rica, l'avortement est permis uniquement en cas de danger pour la santé de la mère.

Ils ont également mis en évidence les « bonnes relations » entre le Saint-Siège, l’Eglise et l’Etat au Costa Rica, souhaitant notamment renforcer ces rapports par un accord « respectueux de l’identité du pays » et de la « saine autonomie et de la collaboration existant entre les autorités civiles et ecclésiastiques ».

Les deux parties ont évoqué la contribution particulière de l’Eglise dans la société du Costa Rica, entre autres par ses institutions « éducatives, sociales et caritatives ».

Mme Laura Chinchilla Miranda a rencontré égalmement le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’Etat, ainsi que Mgr Dominique Mamberti, Secrétaire pour les rapports avec les Etats.