Coupe de football au Brésil: mobilisation contre la traite des êtres humains

Des milliers de religieux lancent une campagne de prévention

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 391 clics

Plus de 30.000 religieuses, près de 8.000 prêtres et environ 2.700 religieux non prêtres se mobilisent « en vue d’une campagne de prévention qui débutera le 18 mai dans toutes les villes accueillant le championnat du monde de football et ce jusqu’à la fin des matchs » pour réveiller la conscience des Brésiliens face à la traite desêtres humains et l’exploitation sexuelle des personnes, annonce l'agence vaticane Fides.

Cette campagne, intitulée « Jouer en faveur de la vie », est promue par la Conférence des Religieux du Brésil (CRB).

Selon Sœur Eurides de Oliveira, coordinatrice du réseau “Un cri pour la vie”, chargée de préparer la campagne, l’action des prêtres et des religieux portera principalement sur « la prévention et l’information ».

Des tracts relatifs à la prévention des différentes formes de trafic d’êtres humains seront distribués dans les stations d’autobus, les transports en commun, les aéroports et les hôtels des villes accueillant des matchs .

Sur la base des données recueillies par l’organisation, la traite des êtres humains et l’exploitation sexuelle constituent une menace pour de nombreux enfants, jeunes et adultes, et elles représente un chiffre d’affaires de milliards de dollars.

Des événements internationaux comme la Coupe du monde de football « représentent des occasions pour la pratique de ce crime », du moment que, « dans de nombreux cas, les enfants sont adoptés illégalement ; les adolescents sont impliqués initialement dans la promotion du sport mais sont ensuite plongés dans les réseaux de l’exploitation sexuelle » souligne la CRB.

La campagne « Jouer en faveur de la vie » bénéficie du soutien d’organisations locales et internationales comme la Commission pour la Pastorale de l’Enfant, le Ministère brésilien de la Justice et Caritas internationalis.