Cuba : la foi, clé de la réconciliation des Cubains

Déclaration du cardinal Marc Ouellet

| 1725 clics

Anne Kurian

ROME, jeudi 29 mars 2012 (ZENIT.org) – La foi est la clé de la réconciliation de tous les Cubains, déclare le cardinal Marc Ouellet, président de la Commission pontificale pour l’Amérique Latine.

Le cardinal Ouellet, qui est également le préfet de la Congrégation pour les évêques, a donné ses premières impressions de la visite du pape au Mexique et à Cuba, du 23 au 28 mars 2012, lors d’un entretien à Radio Vatican.

Pour le cardinal, la visite du pape, a été « un message pour le monde entier » qui montre combien l’Eglise catholique « est au cœur de l’identité spirituelle et culturelle du continent ».

Cette visite, a-t-il ajouté, est « un facteur pour conforter cette identité, et l’entraîner jusqu’à son cœur, jusqu’à la personne de Jésus Christ. »

Il a évoqué en outre les changements qui s’opèrent à Cuba : « Il y a un vrai printemps de la foi ». Il y a une « ouverture à l’Eglise catholique et à son travail de charité », cependant, précise-t-il, « le pape a insisté sur la foi ».

Il estime à ce propos que « revitaliser la foi est une clé pour l’avenir de Cuba, pour la réconciliation de tous les Cubains » afin qu’ils « travaillent réellement ensemble, regardent de l’avant et reconstruisent leur identité en puisant dans la tradition de l’Eglise catholique qui est aussi partie prenante de leur culture ».

Le président de la Commission pontificale pour l’Amérique Latine a souligné également que les habitants de cette région du monde ont besoin d’être réconfortés dans leur foi : « Ils sont confrontés à des problèmes difficiles – pauvreté, violence, défis pour les familles – c’est pourquoi le pape les a invités à se tourner vers Dieu, et à demander la purification du cœur ».

« C’est un message extraordinaire, a-t-il commenté. Le cœur du Christ n’est pas un cœur qui domine, il est fait pour le service, pour l’amour réel et la solidarité. »