Cyrille et Méthode: délégations bulgare et macédonienne au Vatican

Une audience pontificale désormais traditionnelle

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 628 clics

Comme c'est désormais la tradition à l'occasion de la fête des saints patrons de l'Europe, Cyrille et Méthode, le pape François a reçu en audience au Vatican, vendredi 24 mai, une délégation bulgare conduite par le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères bulgare, M. Marin Raykov, et une délégation macédonienne conduite par le président du Parlement de l'Ancienne république yougoslave de Macédoine, M. Trajko Valjanoski.

La tombe de saint Cyrille se trouve en effet à Rome, en l'église Saint-Clément: il est décédé à Rome en 869. Son frère, Méthode, est mort en 885 en Grande Moravie, probablement à Velehrad. Ces « les Apôtres des Slaves » ont évangélisé les peuples slaves d'Europe centrale. Ils ont pour cela été déclaré saints patrons de l'Europe par Jean-Paul II, par sa lettre apostolique "Egregiae virtutis" du 31 décembre 1980, aux côtés de saint Benoît. Il leur a ensuite consacré l'encyclique "Slavorum Apostoli" du 2 juin 1985.

Leur fête est chaque année l'occasion d'une visite des délégations de Bulgarie et de l'Ancienne république yougoslave de Macédoine, ce qui signifie, estiment des observateurs à Rome, que ces deux pays ont le privilège d'une rencontre annuelle fixe, et non pas occasionnelle, et non pas seulement avec les autorités vaticanes, mais avec le pape lui-même.

M. Marin Raykov était accompagné de son épouse, de représentants gouvernement et du monde de la culture, de l'Eglise catholique et de l'Eglise orthodoxe de Bulgarie. Il a eu avec le pape François un entretien d'une dizaine de minutes, avec l'aide d'un interprète mais il semble que la présentation de la délégation ait eu lieu directement en français. Ambassadeur à Paris de 2001 à 2005, M. Raykov a été rappelé à ce poste ce poste en 2010, jusqu'à ce qu'il devienne Premier ministre intérimaire en mars dernier.

Il a offert au pape la copie d'un précieux évangéliaire du 17e s. et il a reçu du pape des médailles du pontificat. Il a ensuite été reçu par le cardinal secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone.

Après ces entretiens, il a déclaré avoir été "très heureux, très satifait de ces rencontres" et qu'il apportera au peuple bulgare les salutations du pape François. Les questions abordées lors de ces rencontres sont aussi bien la situation en Europe et dans le monde, et des questions touchant les rapports bilatéraux. Il a aussi annoncé que, si, depuis deux ans, il n'y a plus d'ambassadeur de Bulgarie près le Saint-Siège, faute de candidat adéquat, un nouveau candidat serait bientôt proposé à l'approbation du saint-Siège.

De son côté, M. Trajko Valjanoski, également accompagné de son épouse, a offert au pape un précieux travail de l'artisanat macédonien, en bois de noyer sculpté de motifs floraux. La télévision macédonienne a couvert toute la visite : affluence inhabituelle dans la salle de presse du Saint-Siège où l'on parlait macédonien.